Jeanne Diama, malienne bloquée en France : « Je veux juste rentrer chez moi »
article comment count is: 0

Jeanne Diama, malienne bloquée en France : « Je veux juste rentrer chez moi »

Malienne bloquée en France depuis deux mois, Jeanne Diama fait des pieds et des mains depuis le 4 mai 2020 pour rentrer au Mali. La compagnie Air France a annulé son vol quatre fois. Elle passe sur Benbere un appel à l’aide, notamment au gouvernement malien dont elle ne reçoit ni information ni prise en charge. 

Bonjour. Je suis Jeanne Diama. Je suis bloquée en France depuis 2 mois, et c’est la 4e fois que Air France annule mon vol. Cette situation est psychologiquement, moralement et financièrement intenable. Je veux juste rentrer chez moi, chose tout à fait normale. Et je fais appel à mon gouvernement qui doit m’aider, devrait m’aider à rentrer chez moi, chose encore tout à fait aussi normale. 

Cette situation, cette imprécision est lourde. Que dois-je faire pour enfin rentrer au Mali, chez moi, voir ma famille, reprendre mon travail et avoir une vie un tant soit peu normale. Dois-je supplier à genoux ? Que devrais-je faire quand mes finances ne pourront plus me  prendre en charge ? Quémander dans un pays où je suis venue dans de bonnes conditions, où j’ai été reçue dans de bonnes conditions par des étrangers, où j’ai travaillé dans de bonnes conditions ? Allez-vous me prendre en charge le temps de ma vie « forcée » ici ?  Qu’est-ce qu’il faut faire pour que le pays pour qui je travaille daigne me montrer un peu de considération ?

Financièrement intenable

Je rappelle qu’il y a un nombre incalculable de personnes qui viennent à Paris par des vols qui partent de Bamako. C’est donc inconcevable qu’aucun de ces vols ne puissent ramener ne serait-ce qu’une personne à Bamako. Les frontières restent ouvertes pour les personnes désirant rentrer en France mais pas pour les Maliens désirant rentrer chez eux ? 

Je suis en train de faire des pieds et des mains depuis le 4 mai 2020. Malheureusement sans suite pour le moment. Je veux rentrer chez moi. Je rappelle que financièrement c’est intenable. Dois-je attendre d’être vulgairement jetée de la France ? Quant à la quarantaine, je pourrais l’assurer toute seule, par mes propres moyens si c’est un souci, comme le font les humanitaires qui sont venus des pays limitrophes du Mali. Pour ma part, je peux loger dans la maison d’un ami qui est absent. 

Je vous écris car je veux juste rentrer chez moi. En espérant une suite de votre part, je prie Dieu. Je vous souhaite également un agréable début de semaine dans la joie de se sentir chez soi. Ce qui n’est aujourd’hui pas mon cas. Merci.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion