Saint-Valentin : « L'amour se fête tous les jours »
article comment count is: 4

Saint-Valentin : « L’amour se fête tous les jours »

À l’occasion de la Saint-Valentin, célébrée le 14 février, le blogueur Yehia Boré nous explique ce qu’est l’amour selon lui.

Aujourd’hui, nous célébrons l’amour partout : c’est la Saint-Valentin, comme on aime si bien le dire. Je ne suis pas un expert de la question, je le reconnais, mais permettez-moi de me hasarder d’en parler pour avoir connu le véritable amour– et d’ailleurs « avoir connu », ce serait peu dire dans mon cas, alors disons pour l’avoir vécu).

Plus sages que moi ont essayé de définir ou d’expliquer le mot, mais toujours est-il que les réponses apportées sont floues et diffèrent en fonction des expériences des personnes et des réalités de ce qu’elles ont vécu. Alors, sachez qu’on ne saurait donner à raison une définition standard à cette notion. Les poètes, les scientifiques, tous les domaines en ont leur conception propre. Mais, selon moi, il ne faut se fier qu’à soi pour l’expliquer, car l’amour a ses raisons que toutes les sciences au monde ignorent.

« On aime tout d’elle sans savoir pourquoi »

Si on me demandait ce qu’est l’amour, voilà ce que je dirais : « Je ne sais pas ». Oui, je ne sais pas, car ce serait bête d’essayer d’expliquer ce qu’on ne comprend pas soi-même. Quand on aime une personne, on ne sait pas réellement ce qu’on aime d’elle. On aime tout d’elle sans savoir pourquoi. Est-ce sa tête qu’on aime, ses yeux, son nez, ses mains, son visage, sa démarche, son sourire ?  On ne sait pas ce qu’on aime réellement chez la personne, car on aime tout d’elle.

L’amour est un paradoxe, mais je pense que c’est le plus beau des paradoxes. C’est la plus belle chose au monde qui puisse arriver à une personne : aimer et se sentir aimée. Savoir que l’autre pense à toi, se bat pour toi et qu’elle sera prête à tout sacrifier uniquement pour toi, c’est si beau. D’aucuns diront que c’est enfantin, mais c’est cela l’amour véritable : un don de soi sans aucune condition.

« Ce n’est pas que des fleurs, c’est aussi des épines »

L’amour, ce n’est pas que des fleurs, c’est aussi des épines. Il arrive que l’on soit submergé, dépassé par les événements et que tout semble nous séparer de l’autre. On l’aime mais on a besoin de partir sans savoir pourquoi. Et c’est à ces moments que l’on se rend compte que l’amour a beau être beau, à lui seul, il ne suffit point pour être toujours ensemble.

Aller au-delà de l’amour, et c’est aussi cela aimer, faire des concessions et que chacun demeure libre dans ses choix. Il ne faut pas que l’on se sente étouffé.

Parfois, malgré tous les sacrifices que nous faisons, il arrive que tout prenne fin et que nos blessures soient si douloureuses qu’à jamais nous haïssons le mot « amour ». Et pourtant on ne doit pas, car ces tempêtes et tragédies font aussi partie de l’expérience humaine, c’est savoir  vivre que d’accepter cela.  Finalement, on ne doit jamais regretter d’avoir aimé, quoi qu’il arrive, car c’est divin.

Quant à moi, je pense que l’amour se fête tous les jours. Mais à cette occasion spéciale de la Saint-Valentin, profitez pour dire aux personnes que vous aimez combien vous les aimez, comment elles vous sont chères et que votre vie a plus de saveur, plus de couleurs grâce à elles.

Sachez que je vous aime comme au premier jour, vous, mes lecteurs, qui me donnez la force d’écrire. Merci d’être vous !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)