salif keita choix politiques Artiste_scene_guitare
article comment count is: 0

Monsieur Salif Keïta, assumez vos choix politiques

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux depuis le 27 septembre, le musicien Salif Keïta appelle tout le monde à se mettre au service du gouvernement et déclare ne pas être de l’URD, le parti de Soumaïla Cissé. Cette vidéo risque de discréditer l’artiste, écrit le blogueur Issouf Koné.

Lorsque les politiciens qui se disent de l’opposition changent de veste pour soutenir le vainqueur, ça ne nous étonne pas tellement puisque l’opportunisme est leur mode d’emploi.

Mais j’ai du mal à digérer un tel comportement de la part d’un grand artiste comme Salif Keïta, respecté pour son talent et les messages assez forts qu’il véhicule à travers ses chansons. J’ai été déçu quand j’ai vu sa vidéo dans laquelle il dit ceci : « Je suis Salif Keïta, je ne suis pas URD, je ne suis pas politique. Je prie tout le monde de se mettre au service du gouvernement en place parce que tout le monde sait que notre pays n’est pas en avance… »

Il n’y a rien de mauvais à être « politique »

Le message est bon. Demander aux Maliens de soutenir un président en exercice après les élections, rien de plus salutaire. Je n’ai juste pas apprécié la manière. Salif dit qu’il n’est pas militant du parti URD de Soumaila Cissé, ce qui est sans doute vrai. Mais il n’avait pas besoin de le souligner. L’artiste donne l’impression de s’excuser d’avoir appelé à voter pour l’opposant pendant la campagne électorale. Et contrairement à ce qu’il dit, il a pris une position politique en appelant à voter pour un homme politique. Il faut qu’il l’assume. Il n’y a rien de mauvais à prendre une position politique pour un citoyen responsable.

L’objectif de cette sortie, je pense, est que Salif ne veut pas être étiqueté comme soutien d’un camp contre un autre. Il veut être respecté uniquement pour son œuvre, et ça c’est très bien. Mais il risque d’être perçu comme quelqu’un qui n’assume pas ses choix et qui est instable dans ses positionnements politiques, ce qui risque de nuire son image.

La peur du régime

Salif donne aussi l’air de quelqu’un qui a peur que le régime en place le punisse pour son soutien à Soumaila Cissé. Mais une personne de sa stature ne devrait avoir peur de personne. S’il voulait éviter la politique partisane et ne pas subir l’inimitié du pouvoir ou des autres politiciens, le mieux aurait été de ne pas se prononcer dès le départ.

Salif et d’autres artistes devraient réfléchir deux fois avant de donner des messages d’ordre politique s’ils ne veulent pas les assumer jusqu’au bout.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.