presidentielle mali benbere
article comment count is: 0

Présidentielle du 29 juillet : ceux qui n’auraient pas dû se présenter

Beaucoup d’observateurs se sont demandé pourquoi il y a eu une multitude de « petits » candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet, alors qu’ils savaient qu’ils n’avaient pas de chance de gagner. Il n’était pas question de remettre en jeu le fauteuil présidentiel, mais de faire une mise à jour des poids politiques des acteurs maliens. Tous les candidats se sont lancés dans cette aventure pour cela ; sauf probablement Soumaïla Cissé, qui était le seul véritable challenger et qui a surestimé la sincérité des parties prenantes, écrit Renaud Gaudin.

Tiébilé Dramé, bon dernier de l’élection présidentielle de 2013 avec moins de 6000 voix, a été médiatisé pour avoir renoncé à la candidature via son parti (PARENA) et être devenu le directeur de campagne de Soumaïla Cissé. Son âge et la défaite de son candidat laissent penser que son positionnement politique ne lui sera pas très utile.

Yeah Samaké a réussi l’exploit de faire un plus mauvais score qu’en 2013 en perdant près de 400 voix (sur 17000). Son ralliement à IBK en 2013, malgré son petit score, lui avait permis de devenir ambassadeur ; sa candidature cette année était probablement une erreur.

Mountaga Tall dégringole. Il perd 25000 voix par rapport à 2013 et signe probablement, vu son âge, sa sortie. Il paie probablement son indéfectible soutien à la révision constitutionnelle, alors ministre d’IBK.

Modibo Sidibé, tout comme Mountaga Tall, fait une chute vertigineuse, perdant 100000 voix en 5 ans. Il n’a pas participé au régime IBK et a été peu visible dans l’opposition. Il fait sans doute les frais des trop nombreuses candidatures.

Moussa Sinko Coulibaly est l’ex tout-puissant ministre de l’Administration territoriale de la Transition, ayant annoncé la victoire d’IBK en 2013; rescapé de la junte, il a probablement été trop gourmand en se lançant cette année. Avec seulement 30000 voix, il démontre que son aura n’était que supposée.

Dans la suite, nous parleront de ceux qui ont eu raison de se présenter, et pourquoi.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.