Amour : 4 étapes pour avouer ses sentiments
article comment count is: 4

Amour : 4 étapes pour avouer ses sentiments

L’amour, à lui seul, nous fait ressentir des milliers de micro-émotions : joie, doute, peur, excitation… Si aimer est beau, avouer ses sentiments peut se révéler être difficile, écrit la blogueuse Diènèba Keïta.

Sentiment ou émotion, l’amour peut faire perdre la tête tout en donnant un sens à notre existence. Aimer, c’est le faire savoir, principalement pour soi et pour l’autre. Un amour inavoué, c’est un cœur triste, un bonheur tué prématurément.

La peur de ne pas être aimé (e) en retour nous pousse souvent à nous taire sur nos sentiments. Et si jamais ce n’est pas réciproque ? Et si la personne aimée s’éloignait ? Alors, nous nous taisons et espérons qu’elle devine nos sentiments. Pourtant, la personne ne possède pas de boule magique qui lui permettrait de lire en nous.

La personne en face ne peut parfois pas deviner ce qu’il y a dans notre cœur, et ce pour diverses raisons. Alors il faut l’exprimer, pour avoir une chance d’être heureux(se). Malheureusement, tout le monde n’a pas cette facilité d’avouer ou d’exprimer son amour au quotidien. Sinon les mots sont plus faciles, plus expressifs. Ne pas savoir s’exprimer par des mots n’est pas grave quand on sait le dire autrement. Voyons ensemble quatre étapes pour avouer ses sentiments, ou pour dire « je t’aime ».

1. Être sûr(e) de ses sentiments

Soyez d’abord sûr(e) de ce que vous ressentez réellement. Est-ce de l’attachement ? Un sentiment de reconnaissance flou ? Un transfert ? Ou vraiment de l’amour ? L’attachement, le sentiment de reconnaissance envers une personne qui a été d’une aide, d’un soutien, ou même la peur de l’insécurité qui crée un transfertpeuvent souvent donner l’impression d’être amoureux. Il est donc important de connaître réellement la nature de ses sentiments avant de penser à faire un aveu.

2. Lui envoyer des signaux

Une fois que vous êtes sûr(e) d’être amoureux(se), informez la personne aimée de vos sentiments. Pas tout de suite avec des mots. Envoyez-lui d’abord des signaux clairs et précis. Faites-lui des compliments, soyez gentil(le), essayez les petites touches (soyez d’abord sûr(e) qu’elle aime ça, et surtout que vous avez son consentement explicite). Laissez-vous trahir par vos sentiments. Faites des sous-entendus. Ça peut prendre du temps, ou pas. Tout dépendra de comment la personne aimée les perçoit. Mais soyez précis (se), parfois insistant (e). Croyez-moi, la personne finira par se poser les questions qu’il faut.

3. Être dans l’action

Quand le cœur bat d’amour, les yeux sont remplis d’étoiles. Et quand le ventre est plein de papillons, les signaux peuvent ne plus suffire. L’envie irrésistible de crier son amour s’impose. Passez à l’action ! Plus de phrases absconses, plus de sous-entendus. Soyez dans l’action. Vous n’avez pas à prononcer les mots magiques « je t’aime ». Par contre, ne manquez de le lui montrer. Soyez présent(e), sachez prendre soin de la personne, rassurez la, protéger la, prouvez-lui que vous l’aimez et que c’est seulement elle que vous aimez.

4. Dites-le !

Vous êtes amoureux(se), vous en êtes sûr(e), vous le lui avez fait comprendre par votre comportement et par vos actions. Elle se doute bien de vos intentions et n’attend encore qu’une confirmation. C’est le moment, dites-le lui. Mais avant, préparez-vous émotionnellement. Vous ne pouvez contrôler ou prévoir sa réaction. Réunissez vos forces, prenez votre courage, soyez confiant (e)  et exprimez votre envie d’être avec la personne. Dites-lui que vous brûlez d’amour pour elle, que vous avez envie de partager sa vie, ses moments de peine et aussi de joie. Déclarez votre amour. Si, après votre déclaration il reste silencieux ou retissant sur le coup, ce n’est pas bien grave. Donnez-lui le temps de digérer. Si ce que vous ressentez est réciproque, la personne vous le fera vite comprendre. Si cette personne dit ne pas partager vos sentiments, donnez-lui quand même du temps. Vous la pousserez à penser à vous deux, à sortir des hypothèses et, inconsciemment, à s’intéresser à vous.

N’ayez pas peur de déclarer votre flamme. Ne vous empêchez pas de vivre ce qui peut être l’une des plus belles émotions au monde. Laissez-vous guider par vos sentiments et vivez d’amour.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (4)

  1. Merci votre article donne envie de s’élancer
    Ma peur de l’échec ou qu’elle ne partage pas mes sentiments est si grande quelle me paralyse, me cloue à terre et n’empêche d’agir
    Ce qui fait qu’à 21 ans je suis encore célibataire et n’ai connu aucune aventure amoureuse
    C’est triste, non ?
    Chaque jour je me dis qu’il faut vaincre ma peur mais je persiste dans mon inertie

  2. Merci votre article donne envie de s’élancer
    Ma peur de l’échec ou qu’elle ne partage pas mes sentiments est si grande quelle me paralyse, me cloue à terre et n’empêche d’agir
    Ce qui fait qu’à 21 ans je suis encore célibataire et n’ai connu aucune aventure amoureuse
    C’est triste, non ?
    Chaque jour je me dis qu’il faut vaincre ma peur mais je persiste dans mon inertie

    1. Salut David,
      Ta réaction est partagée par beaucoup de personnes, entre le doute, la peur de l’engagement ou même seule de l’échec.
      L’amour paralyse c’est une réalité mais l’amour donne des ailes, ose franchir le Pas j’aime dire à mes interlocuteurs cette chose…il faut se jeter dans l’eau.
      À mes 23 ans j’avais toujours pas eu une histoire d’amour, non par manque de prétendantes mais disons que je fuyais ce monde, je trouvais et pour tout dire je trouve encore que les histoires d’amour sont compliquées.
      Mon esprit refusait tout engagement, je pouvais être en amitié avec une personne durant des mois, sans vraiment partager ce que la personne montre par ses attentions, je courais devant tout attache, à peine la personne commençait à me montrer réellement ses intentions moins je lui consacrais de temps.
      Cela m’a suivi, dans plusieurs de mes relations amicales, les personnes n’étaient en rien mauvaises je dirais plutôt le contraire, mais au fond de moi c’était plus la peur d’être déçue ou de décevoir, la peur de ne pas être à la hauteur de l’affection que cette personne partageait, ne pas être prêt pour consacrer mon temps et mon énergie à maintenir la relation naissante…dans ma tête mille questions se bousculaient.
      J’ai été conseillé relationnel 3 ans avant d’être à 21ans déjà j’avais l’écoute de mes amis (es), j’avais créé ma page, je donnais des conseils à longueur de journée et quand on me posait la question et toi? (moi) je trouvais juste à dire Je cherche, je prends mon temps, je suis pas encore émotionnellement stable.
      Juste pour éviter les pourquoi pas!!
      Mais j’ai osé, je me suis décidé de me lancer dans une aventure (à vrai dire l’amour m’a surpris) la personne est rentrée dans ma vie, mais j’ai voulu fuir sa présence, ne pas voir ses intentions mais j’ai cédé devant son courage et sa force de tout surmonter j’ai vu ses échecs j’ai appris à m’attacher à elle (c’était la une partie de mon vécu).
      David, il faut oser ouvrir ton coeur, aie la curiosité d’aller au delà de tes craintes, tu apprendras à aimer et tu sauras reconnaitre son amour en retour…Tu as encore le temps, tu me sembles être un jeune qui quand il aime ne reste pas sur le quai, tu as le choix entre maintenant et plus tard mais plus tard tu n’auras plus le temps de faire ou refaire de petites chutes, car l’amour se vit à deux c’est le partage d’une vie, ne pense pas que tu prendras seul sur toi ta relation (c’est ça le problème de beaucoup).
      Il faut être audacieux et franchir cette Porte!
      Tu auras toujours des écoutes pour t’éclairer.
      Merci.