relation beaute prof vie
article comment count is: 7

La relation de Mamie Beauté avec son prof ou le regret de sa vie

Certaines filles pensent qu’elles peuvent réussir à l’école en séduisant leur professeur, mais les conséquences de tels comportements sont souvent fâcheuses. La blogueuse Dima Kontao veut que les jeunes filles le comprennent à travers cette histoire de Mamie Beauté


Au lycée, nous étions très jeunes et rêveuses. Nous nous considérions déjà comme des personnes très importantes. Surtout qu’on nous appelait « Les stars du Bloc B », en référence au bâtiment de notre classe.

De teint clair et très attirante, Mamie Beauté était la plus belle de la classe. Elle était appréciée par presque tous les jeunes garçons de l’établissement. Le matin, tous les regards se rivaient sur Mamie quand elle foulait l’enceinte du lycée. Cela provoquait la jalousie chez les autres filles. Ayant remarqué qu’elle avait tapé dans l’œil du professeur de français, elle a décidé de se servir de sa beauté pour le séduire et avoir de bonnes notes.

L’avantage d’être belle

Les relations entre le jeune prof et la star de l’établissement n’ont pas tardé à se nouer. Mamie Beauté s’en vantait, même devant les autres élèves : « Je n’ai pas besoin de venir tous les jours pour suivre les cours littéraires, j’ai le prof à ma merci et je peux même lui demander de vous donner à tous 16 en littérature. »

« L’avantage d’être belle avec une forme guitare est qu’on peut tout avoir », s’exclamait-elle avec une pointe de fierté dans le ton au milieu des filles de la classe.

En classe de terminale, malheureusement, la star qui se préparait à passer le bac s’est rendu compte qu’elle était enceinte. Les nausées, les malaises ont fait qu’elle séchait les cours tout le temps et les élèves ont commencé à répandre l’information concernant sa grossesse partout. Beaucoup se sont réjouis de cette nouvelle et, selon certains d’entre eux, elle a eu ce qu’elle méritait.

Cela a fait l’objet d’une grande polémique, car le professeur qui l’avait mise enceinte a nié la responsabilité de cette grossesse en arguant qu’elle fréquentait d’autres hommes. Il a même dit qu’il ne s’était rien passé entre eux. L’établissement a tout de même renvoyé le prof.

Le ventre de Mamie Beauté prenait du volume et elle ne supportait plus les moqueries et insultes de ses camarades. Elle a décidé de rester chez une amie et de se présenter uniquement le jour de l’examen pour tenter sa chance, comme on disait. A la proclamation des résultats, elle avait échoué.

Le temps des regrets

Mamie Beauté a donné naissance à un petit garçon. Quelques camarades de classes, tous admis au baccalauréat, sont allés lui rendre visite chez son amie. « Je vous envie tellement. Si seulement je m’étais donné à fond dans mes études, on ferait l’université ensemble cette année. C’est ma bêtise qui m’a conduite là. Monsieur ne reconnaît toujours pas son fils, mes parents ne veulent plus entendre parler de moi », regrettait-t-elle.

Les professeurs abusent des jeunes filles

Mais, même s’il y a des filles comme Mamie Beauté qui séduisent leur professeur, les principaux responsables restent ces adultes qui cèdent aux avances de leurs élèves mineures. Nombreux sont les profs qui abusent de leur position de pouvoir pour profiter sexuellement des jeunes filles.

C’est le cas d’Aminata, qui m’a confié avoir été la cible du prof de biologie en classe de 11e dans une des écoles de Bamako. « Il m’a désignée responsable de la classe. Au début, je pensais que c’était pour mes compétences et mon sens de la responsabilité. Mais un jour il m’a demandé de venir récupérer les copies des devoirs chez lui, prétextant qu’il était malade et ne pouvait pas venir à l’école », témoigne-t-elle.

« Une fois chez lui, il a commencé à me toucher. Il m’a menacé en disant que je ne réussirais pas si je refusais de coucher avec lui. Je ne pouvais pas accepter et j’ai dit à mes parents de me transférer dans un autre établissement », ajoute-t-elle. Malheureusement, beaucoup de jeunes filles gardent le silence sur les abus sexuels qu’elles subissent, que ce soit au Mali ou partout en Afrique.

Dans tous les cas, je veux que mes petites sœurs résistent aux tentations et comprennent que seul le travail bien fait peut conduire à la réussite, que ce soit à l’école ou dans la vie courante.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (7)

  1. Cest triste de voir des responsables sensés veiller sur l’éducation et l’encadrement de leurs élèves se permettent telle pratique si néfaste et indigne..
    .

  2. Malgré tous ces conseils tu ne vas rien changer si on les marie on est content mais si ça dégénère on crie le nom des professeurs il y a combien de jeunes filles enceintées par les hommes qui sont sensés d être des responsables à haut niveau le maître il est responsable c est vrai comme le comptable ou le ministre qui abusent à ces jeunes filles n importe quoi essaie de conseiller au lieu de s attaquer à une corporation qui fait partie d un ensemble c est à dire l ensemble des humains

  3. Votre sujet est intéressant. Si les adultes sont les premiers responsables il n’en demeure pas moi que les jeunes de maintenant qui s’habillent très mal.les femmes oublient souvent que l’homme est naturellement très acro au sexe. Si on avait la possibilité on coucherait avec toutes les femmes que nous rencontrons. Certains hommes ont certaine maîtrise de leur désire par contre la plupart ne peuvent pas ou y arrive difficilement. Votre corps présenter d’une certaine manière provoque ce désir. Donc aider nous à nous contrôler sinon en réalité il faut être fort aujourd’hui pour être homme fidèle. Portez vous bien.

  4. Comme la si bien dit Aminata
    Seul le bien fait p NS conduire a la réussite
    Mes sœurne soyeux op l’objet d’un homme ne les permettes op de bafoués vos honneur et vos dignité

  5. J’aurais aime dans votre article que vous parle de facon generale des hommes qui prennent avantage de leur position pour abuser des jeunes, au lieu de prendre l’exemple sur les enseignants comme brebis galeuses. En effet, ce ne sont pas les enseignants qui se livrent a de tels actes. Vous en trouverez dans toutes les categories socio-professionnelles. Et que dire aussi des parents qui mettent fin aux etudes de leurs filles en les donnant en marriage? Le resultat est partout le meme: des avenirs brises.

  6. Il faut que les parents contrôlent souvent la tenue vestimentaire de leurs enfants. Parce que les tenues sexy permettent à certains professeurs d’echapper le contrôle de leurs désirs.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.