sapeurs pompiers fausses alertes
article comment count is: 2

Les sapeurs-pompiers méritent le respect et non les fausses alertes

Ce billet est un cri de cœur du blogueur Issouf Koné à propos des nombreux cas de fausses alertes dont les sapeurs-pompiers maliens sont victimes.

La scène s’est déroulée en 2017, à Baco Djicoroni, aux environs de seize heures. Je m’en souviens encore comme si c’était hier. Les sapeurs-pompiers, à bord de deux véhicules, se sont brusquement arrêtés devant un bâtiment à côté du goudron et les éléments, dans la précipitation, sont descendus pour se rapprocher d’un groupe de jeunes qui prenaient du thé. Passant par-là, je me suis arrêté, un peu captivé par leur façon de faire qui ressemblait à ce que je voyais couramment dans les films. L’un d’eux a demandé aux jeunes : « C’est par où l’incendie ? ». La confusion se lisait sur les visages des jeunes, qui se demandaient certainement : « De quoi parle-t-il ? Quel incendie ? ».

Tout comme je l’avais deviné, quelqu’un a fini par  demander de quel incendie ils parlaient. La confusion, aussitôt, a changé de camp. L’un des chauffeurs, qui n’était pas encore descendu du véhicule, a crié en bamanakan : « Nous nous sommes peut-être trompés d’adresse ». « Non, c’est bien ici, le gars au téléphone a bien dit Baco Djicoroni, à côté de la plaque de Tiken Jah Fakoly », a répliqué un autre. Les jeunes ont rassuré les sapeurs-pompiers qu’ils n’étaient pas au courant d’un incendie. Les sapeurs-pompiers ont fait le tour de la zone pour voir si, effectivement, ils ne s’étaient pas trompés. Ils ont aussi essayé de joindre le numéro qui les a contactés, sans succès . Un mauvais tour. Encore un individu qui a pris le plaisir de composer le 18 pour alerter les sapeurs-pompiers. Pour rien, juste parce que cela l’amuse.

Les fausses alertes en direction des sapeurs-pompiers sont assez courantes à Bamako. Il y a environ un mois, un autre cas s’est produit à Faladiè, pas loin de la tour d’Afrique. Ce jour-là encore, les sapeurs-pompiers avaient été alertés pour une histoire d’accident, alors qu’il n’y avait rien.

Je suis peiné et cela m’indigne fortement de savoir que certaines personnes mal intentionnées trouvent marrant de jouer des tours à ces braves gens qui se sacrifient au quotidien pour nous. Pourquoi les alerter s’il n’y a pas besoin ? Qu’est-ce que ce comportement peut bien apporter concrètement ?

J’ai été à la caserne des sapeurs-pompiers, située à Baco djicoroni Golfe, pas loin de chez moi, pour une petite enquête sur le problème. Le Colonel Amadou Doumbia, qui est sapeur-pompier depuis vingt-un ans maintenant, a eu l’amabilité de m’accueillir dans son bureau en saluant le fait que les cas de fausses alertes soient une préoccupation pour les blogueurs. « Imaginez-vous que certains nous appellent juste pour nous insulter, d’autres nous disent qu’il y a des cas très graves d’accidents ou d’incendie par-ci, par-là. Arrivé sur le terrain, on se rend compte que ce n’est pas vrai », m’a-t-il dit avec beaucoup d’émotion dans la voix.

« Le souci est que c’est difficile de mettre la main sur ces personnes, car elles le font avec des numéros masqués ou des numéros qu’elles mettent hors réseau juste après », a-t-il ajouté.

J’ai demandé au Colonel Doumbia s’il leur arrivait d’en avoir marre et d’hésiter avant de se rendre sur le terrain. « Jamais, m’a-t-il répondu. On se rend toujours sur les lieux et si on s’aperçoit que c’est un mauvais tour, on retourne simplement. Plusieurs cas sont vrais, donc ce n’est pas à cause des méchantes personnes qu’on va pénaliser les autres qui, elles, sont sincères ». Je suis parfaitement de cet avis.

« Nous sommes formés pour aider la population. Si certains se permettent de nous jouer ces tours, sincèrement, ça nous met mal à l’aise. Je n’ai pas les chiffres sous les yeux, mais nous enregistrons plusieurs cas par semaine » a-t-il dit pour conclure.

Tout comme lui, je pense qu’il est temps de savoir faire la part des choses en distinguant le sérieux de ce qui ne l’est pas. Une alerte des sapeurs-pompiers vaut la vie car ils bravent souvent le feu, descendent dans des puits, font face à des cas d’accidents extrêmement inquiétants juste pour nous sauver. Ils ne méritent que le respect et non des fausses alertes. Pensons-y sérieusement.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.