ibk investiture investtiture ibk 2018
article comment count is: 0

Twittoscopie : IBK, une investiture dans l’indifférence

La cérémonie d’investiture du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) pour son second mandat s’est tenue ce mardi 4 Septembre au Palais de la culture Amadou Hampâté Bâ, dans un climat de relative indifférence. Il a promis qu’il ferait de la jeunesse et de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix ses priorités, mais les Maliens sur Twitter ne semblent pas trop y croire. 

Tout comme en 2013, IBK a prononcé le serment dans la formule prévue à l’article 37 de la constitution, devant les membres de la Cour suprême du Mali.

 

Dans son discours, il a insisté sur le fait qu’il est le président de tous les Maliens et que la jeunesse et la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation sont ses priorités.

A vrai dire, les internautes maliens n’ont pas été très bavards sur cette investiture, comme s’ils n’attendaient pas grand-chose de ce second mandat. Mais comme il fallait s’y attendre, ceux qui se sont exprimés ne sont pas unanimes. Alors que les uns félicitent le président, d’autres l’accusent d’avoir volé cette victoire.

Le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, qui a appelé deux fois ses partisans à marcher pacifiquement pour dénoncer un « hold up électoral », continue à contester la victoire d’IBK, ce qui fait craindre le syndrome gabonais.

Les diplomates, de leur coté, ont tenu à féliciter le président pour son second mandat, et à souligner qu’ils partagent ses priorités : l’application de l’Accord pour la paix, et l’engagement pour la jeunesse.

Cette journée d’investiture a fait un autre heureux : le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Après avoir présenté sa démission, le président l’a reconduit dans ses fonctions et lui a demandé de former un nouveau gouvernement. Une belle récompense pour celui qui avait eu le post en décembre 2017 dans l’objectif d’organiser les élections. Mais certains internautes ne sont pas tendres avec lui.


Comme l’écrivait notre confrère Aliou Diallokei, IBK devra fournir beaucoup d’efforts pour prouver aux Maliens qu’il a mérité ce second mandat.

Partagez-nous votre opinion