élevage Bamako n’est pas un pâturage
article comment count is: 2

Bamako n’est pas un pâturage !

L’élevage est une activité fortement pratiquée au Mali. Avoir quelques têtes de moutons ou de bœufs est tellement important pour beaucoup de Maliens qu’ils s’adonnent à l’élevage presque partout où ils sont, même à Bamako. Mais pour le blogueur Ibra, l’élevage devrait être interdit dans la capitale.

J’ai remarqué quelque chose que je déplore sérieusement depuis mon arrivée ici à Bamako : les moutons et les bœufs se pavanent tranquillement à longueur de journée comme si la capitale était un pâturage. Les populations tolèrent cette habitude car presque tout le monde est dans la danse.

Ces animaux sont dans les concessions des habitants, sur les voix et autres espaces publiques. Ils sont dans les écoles, les ruelles des quartiers et même dans les marchés. Leurs excréments sont partout et  ils broutent dans les espaces verts. Pourtant, les lieux pour élever ne manquent pas en dehors de la capitale.

Sources de querelles

Une fois, dans mon quartier Djélibougou, deux voisines se querellaient à cause d’une bande de moutons. L’une était propriétaire des bêtes et l’autre, non. La seconde est allée se plaindre auprès de sa voisine en lui faisant savoir que les moutons de cette dernière se sont introduits dans sa cuisine et ont mangé son mil en son absence. La propriétaire des bêtes a traité l’autre de menteuse et jalouse. La discussion a mal tourné et les deux femmes ont failli se battre, heureusement les voisins ont intervenu à temps. Les accrochages de ce genre à cause de ces animaux sont quotidiens et c’est très déplorable à mon avis.

Ce n’est pas normal

Les Maliens doivent comprendre que ce n’est pas normal d’élever des animaux dans la capitale. On n’empêche personne de s’adonner à l’élevage mais on dit juste que Bamako n’est pas l’endroit idéal. Une décision, à mon avis, doit être rapidement prise par les autorités pour que la capitale soit débarrassée de ses bestiaux qui sont en partie responsables de l’insalubrité qui y règne. Les odeurs nauséabondes que ces animaux occasionnent empêchent de respirer.

Trop c’est trop !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (2)

  1. Ouais c’est vraiment déplorable de voir les bêtes se pavaner même sur les autoroutes et causent des nombreux accidents. Une capitale reste une capitale c’est ne pas un gris bourg.

  2. Ouais c’est vraiment déplorable de voir les bêtes se pavaner même sur les autoroutes et causent des nombreux accidents. Une capitale reste une capitale c’est ne pas un gris bourg.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.