article comment count is: 18

Infidèle à cause de mes parents

À travers cette lettre fictive, Salimata Traoré  depeint la douleur de Madou, marié à une femme qu’il n’aime pas, par la faute de ses parents. Madou ne pouvant affronter ses parents, il leur envoie une lettre pour expliquer ce qu’il vit dans son foyer avec une femme qui a fini pourtant par l’aimer. Père d’un fils qu’il a eu avec sa bien-aimée, Madou ne sait pas comment annoncer la nouvelle à Sarah, sa femme.

Chers parents,

C’est votre fils Madou. Je n’ai pas eu le courage de vous dire en face ce que j’ai au plus profond de moi. J’ai tenu alors à vous l’écrire.

Cela fait deux ans que je me suis marié avec Sarah sous votre pression. Ces deux ans de vie commune auraient dû être le grand bonheur pour elle et moi, mais ça n’a pas le cas. Le seul bonheur que j’ai eu dans ce mariage pour le moment, c’est la naissance de mon fils Amara, il y a un an de cela. Mon malheur n’est point la faute de Sarah.

Pa et Ma, vous savez, je n’arrive pas à oublier Mira. Mira, celle à qui j’avais promis le mariage. Mira, celle qui m’a épaulé et m’a attendu jusqu’à ce que je finisse mes études et trouve un emploi. Mira, celle que je voulais et que vous ne vouliez pas pour moi. Mira, celle que j’ai tant aimé, celle que j’aime et celle que je continuerai à aimer.

Une femme en or

Par respect pour vous et sous votre pression, j’ai accepté d’épouser Sarah. Mais est-ce que j’aurai dû ? En voulant satisfaire votre désir, je rends malheureuse une femme en or qui essaye de tout faire pour que notre relation marche. Elle a vraiment tout d’une femme à marier, mais mon cœur ne l’a pas choisie. Je lutte jour et nuit pour l’aimer, mais mon cœur n’est pas du même avis que ma conscience.

Sarah aussi fut contrainte à ce mariage, mais sa force a été le rapprochement émotionnel. Peut-être que son côté fféminin a rendu l’adaptation facile ou peut être qu’elle s’est tout simplement sentie bloquée dans cette fatalité. Par contre moi, je n’ai pas pu faire de même, je n’ai pas pu forcer mes sentiments, je n’ai même pas pu garder conscience et bien faire les choses.

Chers parents,

J’ai laissé la tentation et l’amour me dominer, je suis infidèle. Moi qui ai toujours voulu être un mari, chef de famille et un père exemplaire, aujourd’hui je suis l’exemple à éviter! Sarah a t-elle mérité tout ça ? Pourquoi, n’avez-vous pas pensé aux conséquences qu’aurait ce mariage sur Sarah, moi et mon pauvre fils ?

Rien ne va chez moi. Une seule chose me vient à l’idée chaque fois : m’évader.  Pourtant, j’ai espéré, beaucoup espéré, longtemps espéré. J’y croyais, car mon cousin Sidy a connu cette même fatalité et, au final, ça s’est bien passé. J’ai alors espéré que ce serait aussi mon cas. Or, cette réalité est un couteau à double tranchant : soit ça passe et tout le monde est content ou soit ça casse et tout le monde est détruit.

J’ai peur de lui dire

Actuellement, je suis assis dans ma voiture et ai du mal à descendre car j’ai peur de dire la vérité à Sarah. Peur de lui dire que je l’ai trompée pendant ces deux dernières années avec l’amour de ma vie. Peur de lui dire que l’amour de ma vie est tombée enceinte de moi, qu’elle a accouché mais qu’elle est décédée à cause des complications lors de l’accouchement. Peur de lui dire qu’elle devra s’occuper d’un bébé dont elle n’avait pas connaissance et qui est le fruit de mon infidélité envers elle.

Peur qu’elle se sente humiliée, trahie…

Et pourtant, j’ai été un jour un homme vertueux, un homme loyal, un homme juste. Le type d’homme qui aurait voulu servir d’exemple aux autres hommes. Assise là dans ma voiture, j’ai du mal à me regarder dans le rétroviseur. J’ai peur de me voir et de voir l’homme que je suis devenu.

Pourtant, il faut descendre de ce véhicule, affronter Sarah. Et je veux que vous sachiez qu’autant que moi, vous êtes coupables.

Cordialement,

Votre fils malheureux,

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (18)

  1. C’est vraiment un problème mais il faudra affronter Sarah très généralement les femmes pardonne vite explique la elle comprendra quant au parents ne les blâme surtout pas

  2. Vraiment c’est pas facile! Mais coe j’ai vie dans la même situation! Mais j’arrive a rien dire a personne! La mienne ne pas rentrée d’abord ! Que puisse je faire pour éviter de problèmes ou bien quoi aidé moi aussi

  3. Si vous aimez assigner les conséquences des mariages forcés, ayez le courage de dire les conséquences des mariages consentis. Vous n’allez cas même pas me dire que ce mariage n’a pas d’inconvénient. Arrêtez de baratiner les gens

  4. Non au mariage force ,quand le mari et femme n’ont pas le même degré d’amour l’un envers l’autre il y’aura toujours des situations désastreuses dans leurs foyers

  5. Sois fort d’affronter Sarah mais elle peut pas élevée ton enfant tu donne l’enfant a ta maman elle aussi est cause de ton malheur donc elle saura ce que tu as enduré et ton enfant aura une belle vie tu iras voir ton enfant a chaque occasion qui se présentera ta femme peut te pardonner si elle t’aime mais très facile de blâmer l’enfant alors qu’il niait pour rien une fois l’enfant chez tes parent elle peut faire semblant de l’aimer même si ça n’est pas le cas ou même finirait par aimer ton enfant c’est ça mon opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.