Internet : top 5 des arnaques sur la toile malienne
article comment count is: 0

Internet : top 5 des arnaques sur la toile malienne

Dans ce billet, nous allons dégager une liste non-exhaustive des types d’arnaque sur la toile (Internet), qui abusent les internautes, de la capitale malienne jusqu’au village, à travers des récits recueillis auprès de témoins.

Internet est un pays sans frontières, qui aide aujourd’hui à rester en contact avec sa famille, ses amis et même à se faire de nouveaux amis. Mais, malheureusement, certaines personnes en ont fait un moyen d’arnaque. Je ne cesse de dire à mes amis de vérifier la source des messages et l’existence des personnes qui les contactent sur Internet pour collaborer.

Le conseil que je donne est de toujours informer leurs amis des projets qu’ils sont en train de mener avec des inconnus. Et raconter à leurs proches les arnaques subies via Internet pour les protéger. Pour ma part, je voudrais livrer ici une liste de 5 techniques d’arnaque très répandues.

5. Duplication des comptes Facebook

Pendant une soirée tranquille avec ses amies, Amina reçoit, sur son Messenger, un message de sa meilleure amie Safi. Dans ces échanges, l’arnaqueuse, qui se fait passer pour Safi, lui demande d’envoyer 88 000 francs CFA sur le compte Orange Money de son hébergeur, car elle serait à Abidjan pour une commission familiale urgente et aurait épuisé toutes ses économies pendant ce voyage. Ignorant tout de ce voyage, Amina a immédiatement contacté le frère de Safi pour se rassurer. Et, effectivement, Safi était en voyage. Ainsi, elle a décidé de lui envoyer la somme.

Pour en avoir le cœur net, Amina a appelé Safi sur son numéro WhatsApp et a deviné qu’elle était en train de se faire plumer par une autre personne. Elle a tout raconté à la « vraie Safi ». Avec ses amies, elles ont dénoncé le faux profil de Safi sur Facebook.

4. Don pour les activités humanitaires

Le 17 juin 2019, M. Dansoko, humanitaire connu à Tombouctou, a reçu un message de la part d’un employé de  l’ambassade d’un pays européen. Dans ce message, il est mentionné que M. Dansoko devait recevoir un conteneur numéro CXT-0012-K contenant 1 véhicule Toyota, 1 groupe électrogène, 1 congélateur et 5 ordinateurs portables. Pour recevoir ce don, il doit payer les frais de dédouanement pour, ensuite,   récupérer le contenu à l’ambassade, sise à Bamako. Une semaine après le message, il reçoit un appel provenant du pays européen, lui disant d’appeler une certaine Hélène Schidd, à Bamako. La personne lui dit qu’il est en retard dans la récupération des cadeaux et qu’il doit urgemment payer les frais, sinon les dons seront réattribués à quelqu’un d’autre.

Dansoko a été très malin et a appelé le standard de l’ambassade pour vérifier les informations avant d’envoyer quoi que ce soit.

3. Loterie à un don d’héritage

Un bon matin, comme d’habitude, je consulte ma boite e-mail et  tombe sur un message d’une Henriette Baudey, citoyenne canadienne, malade et souffrant d’un cancer en phase terminale de l’utérus. Malheureusement, elle n’a ni famille, ni parents qui pourraient hériter de ses biens.

En voulant savoir exactement ses procédures d’arnaque et combien il va me demander, j’ai répondu à toutes les questions et pris contact avec son notaire ivoirien pour avoir les informations nécessaires. J’ai validé avec certitude qu’il voulait m’arnaquer en demandant de payer les frais du notaire.

2. invitation à une conférence internationale

En fin mai 2019, le professeur Doumbia, éminent chercheur sur les questions de paix et de sécurité, a reçu une invitation à une conférence internationale sur le thème « Peace-Building, Security, Reconciliation and Dialogue in Society », qui se tiendrait en 2 phases : aux États-Unis et au Sénégal. Après avoir demandé et rempli toutes les conditions du voyage, sauf une case, l’organisateur a demandé au professeur de réserver et payer le frais d’hébergement à Saint-Louis et lui renvoyer le bordereau de paiement pour que sa participation soit validée, puisque tous les autres frais (billet d’avion et hôtel aux USA et billet d’avion pour Dakar) étaient déjà pris en charge.

Il devrait réserver et payer uniquement à « Comfortable Hotel », sis à 72 rue Guillabert, 320 Saint-Louis, Phone +221-763-518-229 et email : [email protected]. Tout fonctionne, sauf que l’hôtel n’existe nulle part dans la ville de Saint-Louis. Le professeur Doumbia s’en est rendu compte après avoir envoyé son ami professeur de l’université de Gaston Berger pour s’occuper de sa réservation en personne au lieu de payer par Western Union ou Wari.

1. Chantage aux photos compromettantes

Depuis l’évolution de l’Internet, l’une des techniques d’arnaque la plus ancienne et utilisée reste le chantage aux photos ou vidéos compromettantes. En effet, des personnes malintentionnées se font passer pour des âmes à la recherche d’amour et d’attention : un cœur à prendre. Ces personnes, après avoir instauré la confiance, passé des semaines ou des mois à échanger affectueusement et envoyer des sextos (être sensuel par SMS/Messages courts sans être vulgaire), demanderont des photos ou vidéos intimes à leurs victimes pour les faire chanter en publiant les photos ou vidéos sur les réseaux sociaux. Encore pire, il arrive que l’arnaqueur demande des sommes importantes et, périodiquement, à chaque fois que l’envie lui prenne. Madame Coulibaly a perdu presque 3 millions dans cette histoire. Elle a carrément quitté tous les réseaux sociaux.

Mon dernier conseil serait enfin de dire à tous mes amis de ne jamais donner de coordonnées personnelles, mots de passe de comptes e-mail, ou informations bancaires par internet. Certains sites frauduleux copient presque parfaitement des sites officiels pour vous soutirer ces informations précieuses, qui leur seront très utiles pour vous plumer par la suite !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

  1. Je me suis fait arnaquer par la méthode d’une conférence organisée a Abidjan. J’y ai cru par ce que je suis tout le temps invité aux conférences.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.