police malienne cooruption vol
article comment count is: 3

À Bamako la corruption des policiers, un vol légalisé !

La grande majorité des conducteurs de Bamako ne connaissent pas le code de la route, et le rôle de policiers est de veiller à ce que ce code soit respecté et que les accidents soient réduits au minimum. Mais certains policiers ne semblent se soucier des règles que pour se faire de l’argent. Le blogueur Fousseni Togola interpelle le gouvernement malien pour qu’il mette fin à cette corruption flagrante.  

Alors que Fomba circulait à moto sur le sens interdit par ignorance, l’agent de police vint l’arrêter et lui retira la clé de sa moto. Le jeune homme demanda qu’on lui explique les raisons de son arrestation. Le policier lui dit d’aller récupérer sa moto dans la cour (c’est ainsi qu’il appelle le commissariat le plus proche).

Arrivée dans la cour, stupéfaction ! Tous ceux qui ont leur moto appelaient leurs connaissances qui à leur tour contactaient un agent sur place pour que leur engin soit libéré. Certains payaient 5000 Franc CFA pour faire libérer le leur. N’ayant aucune connaissance pour le sauver, il se rapprocha d’un agent assis et lui exposa le problème du début à la fin. Ce dernier, après l’avoir bien écouté, lui demanda de payer 35 000Franc CFA. Les négociations ont été longues avant que le policier accepte 5000 Franc CFA pour laisser Fomba récupérer sa moto.

Argent encaissé sans reçu

L’argent payé par les conducteurs en infraction est souvent encaissé sans aucun reçu, ce qui montre bien qu’il n’entre pas dans les caisses de l’État. C’est du vol légalisé en quelque sorte. Les agents de la circulation, au lieu de servir de guide aux usagers, les mettent dans des situations difficiles qui font que ceux-ci n’ont aucune confiance dans les lois de l’État.

Les nombreux accidents de la circulation au Mali, pour la plupart, relèvent des cas de la méconnaissance des règles du code de la route. Les policiers qui doivent éclairer les usagers ne regardent que leurs intérêts. Ils préfèrent les laisser faire des erreurs afin de pouvoir mieux les escroquer. C’est exactement ce qui a été fait avec Fomba, puisqu’il n’a pas reçu de réponse quand il a demandé la raison pour laquelle on l’avait arrêté. C’est lorsqu’il a expliqué toute l’histoire à certains amis après, qu’il a compris qu’il avait roulé en sens interdit.

Améliorer l’apprentissage

Mais cette situation est aussi liée à une ignorance des règles de conduite dans la population. L’État doit songer à accentuer l’enseignement du code de la route à tous les niveaux. Des programmes radiophoniques dans toutes les langues doivent être animés à l’intention des illettrés. Des campagnes de sensibilisation doivent être organisées tout au long de l’année dans les localités.

Quant au cas des policiers, celui qui est surpris en train de soutirer de l’argent à un usager au lieu de le guider devrait être privé de son poste. Et ceux qui violent le code de la route doivent être punis conformément à la loi, pour qu’ils apprennent à s’y conformer. La corruption ne fera avancer personne!

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Le pire, c’est quand tu essai de te justifier a un policier en evoquant les textes, il va s’enerver et te mettre dans le petrin et causer beaucoup plus de probleme

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.