article comment count is: 1

Une coupe du monde sans l’Afrique, c’est mieux comme ça

Ça fait quelques jours que les pays Africains ne font plus partie de la coupe du monde. C’est mieux comme ça, car la coupe du monde n’apporte rien de profitable à l’Afrique, écrit le blogueur Issouf Koné.

J’en ai assez ! A chaque coupe du monde, c’est toujours le même scénario. Rares sont les occasions où les pays africains, qualifiés à cette compétition, ont pu franchir la barre des huitièmes de finale. Seuls quelques pays comme le Sénégal, le Cameroun ou encore tout récemment le Ghana, se sont retrouvés en quart de finale.

Cette année encore, après nos pays du Maghreb (shukraan à vous), ça a été le tour du Nigeria et des lions de la téranga de rentrer bredouille en 16e de finale. Chaque fois, ils y vont un jour et reviennent le jour d’après, la tête baissée comme des béliers sans cornes.

Et avec ça, vous voulez que je me passionne pour le foot ?

Vous pouvez continuer à rêver ! N’arrêtez pas de supporter les pays africains au mondial si vous le voulez. Vous n’aurez que vos larmes pour continuer à pleurer. Moi, j’ai anticipé en me désintéressant carrément de cette histoire de football car je connais mon tempérament et je ne veux pas qu’on vienne me ramasser un de ses quatre matins, dans un état comatique, sous l’effet de la déception.

Quelqu’un disait une fois qu’avec un million d’euros, nous avons le choix entre nourrir des millions d’Africains qui croupissent dans la misère ou payer le salaire d’un seul footballeur. La coupe du monde à mon humble avis, n’apporte rien de profitable à l’Afrique. À part l’Afrique du Sud qui a eu la chance de l’organiser une fois, elle se joue toujours ailleurs, et l’Afrique ne profite pas des investissements dans les infrastructures qui vont avec son organisation.

 Elle empêche les Africains de travailler  

Ce que je déplore le plus, c’est le fait qu’elle empêche les Africains de travailler. Nous sommes en retard mais paradoxalement, nous aimons bien nous amuser. Dans les administrations et plusieurs autres endroits de travails, ici à Bamako, j’ai vu des gens scotchés à la télé, incapables de faire quoi que ce soit d’autre, alors que l’heure de la « descente » était encore assez loin devant. On ne travaille plus comme il se doit juste parce qu’un match de football passe à la télévision. La France a joué contre l’Argentine ce samedi soir et j’ai été surpris une fois de plus de voir à quel point, l’Africain, perdu dans son fanatisme footballistique n’a point d’autres chats à fouetter. C’est grave ! Je ne comprends toujours pas comment ça se fait qu’on puisse avoir autant d’intérêt pour de simples frappeurs d’objets ronds. Quelqu’un peut-il bien m’expliquer ?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.