article comment count is: 0

Mali : top 5 des événements culturels les plus prisés

Le tourisme malien, comme beaucoup d’autres secteurs, est victime collatérale de la crise sécuritaire que connaît le pays depuis 2012. Cependant, tout le Mali n’est pas en rouge. Dans ce billet Abdoulaye Guindo dresse le top 5 des événements culturels à suivre.

Presque tous les secteurs dépendant du tourisme ont subi  le contrecoup de la crise. Des estimations faites par la BCEAO en 2010 et 2011 établissaient la part du tourisme dans la formation du PIB entre 2% à 3%.

A Tombouctou, par exemple, le tourisme contribuait à 60% de l’économie de la commune. Le Nord du pays et les régions de Ségou et Mopti, qui attiraient les touristes, sont aujourd’hui des no man’s land ou no go zone. Les villes de Tombouctou, Mopti, Djenné, Gao, Bandiagara, destinations autrefois privilégiées des touristes, n’en voient plus passer.

Pourtant, d’autres activités continuent de rythmer la vie culturelle au Mali. Benbere a décidé de dégager une liste de 5 événements culturels qui continuent d’attirer au Mali.

5. Festival culturel dogon « Ogobagna »

Après quatre éditions réussies, le festival culturel dogon, appelé « Ogobagna », est aujourd’hui l’un des rendez-vous prisés par les Bamakois et même des touristes étrangers.  L’évènement est l’initiative de  l’Association Ginna Dogon, qui vise à faire découvrir la culture dogon aux autres communautés du Mali. Le « plateau dogon » est l’un des angles du triangle touristique qui faisaient du Mali l’une des destinations les plus parcourues de l’Afrique.

A travers ce festival, c’est la culture dogon qui est transportée dans la capitale malienne. Depuis quatre ans, pendant une semaine sur la place du cinquantenaire, les festivaliers ont droit à des conférences débats, des foires et expositions d’articles artisanaux maliens, des prestations de masques, des consultations médicales traditionnelles, des concerts géants ainsi que la lutte traditionnelle dogon. La 5ème édition est prévue pour janvier 2020.

4. Festival des masques et marionnettes de Markala

Appelé « Fesmamas », ce festival occupe la 4ème place de mon classement. Créé en 1993, c’est un événement culturel consacré à l’art des masques et marionnettes en tant que forme d’expression et de créativité. Il regroupe des participants du Mali et d’ailleurs (Burkina FasoCôte d’IvoireFrance, etc.) Il se déroule chaque année à Markala, localité située à 15 km de Ségou. Le FESMAMAS traite chaque année d’une thématique à vocation socio-sanitaire ou éducative.

3. Le SankéMô

Le SankéMô est un rite de pêche collective qui a lieu à San, dans la région de Ségou, le 2ème jeudi du 7e  mois lunaire pour commémorer la fondation de la ville. Le rite est marqué par l’immolation de coqs et de chèvres et d’autres offrandes par les habitants du village aux esprits de l’eau, qui habitent la mare Sanké. Une pêche collective a lieu ensuite pendant 15 heures.

La pêche est suivie d’une danse masquée sur la place publique. Cet événement, qui attire chaque année des milliers de curieux, renforce les valeurs collectives de cohésion sociale, de solidarité et de paix entre les communautés locales.

2. Festival de Sélingué

Le festival international Urban Music and Mode de Sélingué s’est imposé comme l’un des plus grands rendez-vous culturels du Mali. Située à environ 130 km de Bamako, la ville de Sélingué a abrité, cette année 2019, la 8ème édition du festival. L’objectif est de donner à ce rendez-vous un caractère touristique et culturel. Il s’agit aussi de faire découvrir le savoir-faire des hommes et des femmes de culture. Chaque année, les festivaliers ont droit à des ateliers d’échanges et de formations, des concerts géants, des défilés de mode, des manifestations populaires, de la foire internationale artisanale et agricole, des visites de sites touristiques.

1. Segou’Art, festival sur le Niger

En première position, je mets le festival sur le Niger.  C’est un festival de musique et d’art qui a lieu chaque année à Ségou, au mois de février. Le festival est devenu aujourd’hui un événement d’importance nationale, qui attire beaucoup de touristes et participe amplement au développement économique de la ville. Capitale du royaume Bamanan, la ville de Ségou, grâce à ce festival, est devenue la capitale culturelle du Mali. L’édition de 2019, qui est la 15ème , a enregistré, selon les organisateurs, 40000 festivaliers d’une trentaine de nationalité dont des occidentaux. Il est désormais appelé « Segou’Art ».

 

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.