mère femme benbere
article comment count is: 0

« Je n’ai pas à choisir entre ma mère et ma femme »

Depuis qu’il s’est marié, la vie de Mahamadou s’est transformée en un enfer sur terre à cause des interminables disputes entre sa femme et sa maman. Au bout du rouleau, il s’est confié à la blogueuse Nafmalook.

Mahamadou est marié depuis 3 ans et père d’un petit garçon. Il vit avec sa femme, Lala, dans la grande maison familiale (là où vit son père et sa mère). Lala est actuellement femme au foyer, car les mamans se reposent, quand elles ont une belle fille.

Tout se passait bien jusqu’à ce les disputes entre mère et belle fille deviennent  récurrentes. Tout sujet est motif de disputes :  la gestion de la popote, l’entretien de la maison, et même souvent les déplacements de Lala.

Comme « la nuit porte conseil », aime-t-on à dire, Mahamadou attend ce moment pour discuter avec sa femme afin de la calmer : « Dans la tradition quelle que soit la situation, explique-t-il, c’est toujours la maman qui a raison. Compte tenu de la tournure que prennent les choses, ma femme veut qu’on quitte la concession familiale. C’est une option qui pourra apaiser les soucis de son coté, mais ça passera mal du coté de mes parents. Je suis leur fils unique ».

Mahamadou se trouve donc face à un choix cornélien : choisir entre faire plaisir à sa mère ou obéir à sa femme. Décision difficile à prendre.

Pousser au divorce

Chaque minute qui passe est un instant de trop pour la maman de Mahamadou. Elle n’a jamais caché son envie de voir son fils divorcer : « Ma mère dit ne plus pouvoir supporter ma femme et qu’elle ne pourra mourir tranquille me sachant marié avec elle. Elle est même allée jusqu’à me dire de choisir entre elle et Lala ».

Sa maman lui a même interdit de se recueillir sur sa tombe si elle venait à mourir sans voir son fils divorcer d’avec celle qu’elle considère comme « sorcière ».

Comme Mahamadou, beaucoup d’hommes souffrent de cette situation. Les hommes, dans ce genre de situation, sont souvent les plus atteints moralement. Ils sont souvent obligés d’être « juge et partie ». Tout ce cocktail d’émotions n’est pas bon pour la tranquillité d’esprit et pousse la plupart des hommes à la dérive.

Pour moi, il n’y a pas de choix apparent s’il y a mariage entre deux personnes, et la mère reste toujours un amour unique. D’ailleurs, ce n’est pas le même type de relation qui nous lie. L’une ne peut remplacer l’autre. Les femmes doivent souvent penser à l’homme dans la gestion de leurs conflits.

Que les mamans soient plus indulgentes, qu’elles comprennent qu’une fille mariée est aussi responsable de son foyer. Elles n’ont pas à s’immiscer dans la gestion du foyer de leur fils. De toutes façons, là où il y a alliance, il y a discorde !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)