partager homme
article comment count is: 6

Pourquoi j’accepte de partager mon homme ?

Lorsque différentes cultures se rencontrent, les discussions peuvent se révéler très surprenantes. Pendant que dans certains pays, la pratique de la polygamie est considérée comme anormale, dans d’autres, comme au Mali, elle est acceptée avec fierté pour des raisons culturelles ou religieuses, écrit la blogueuse Mariam Nafogou.

Lors d’une rencontre en Europe, je discutais avec une amie burundaise qui me posa cette question : « Comment toi, une femme, tu peux supporter ou accepter de partager ton homme avec une autre femme ? ». J’étais un peu choquée, mais j’ai compris son étonnement. Le Burundi est un pays aussi chrétien que le Mali est musulman, et dans le christianisme, la polygamie est interdite. Et les lois de ce pays, inspirées par le christianisme, interdisent aux hommes d’épouser plusieurs femmes.

La réponse que je lui ai donnée est celle-ci : en vérité, la polygamie ne me plaît pas. D’après les lois du cœur, chacun veut garder sa chacune pour lui seul et vice-versa. Pourtant j’accepterais volontiers d’être la deuxième épouse. Je ne peux surtout pas refuser que mon mari en prenne  une autre dans le cas où je serais la première, car ma religion et ma culture me l’interdisent.

Toutes les musulmanes y sont préparées

Dès le bas âge, dans les familles pratiquantes, on nous apprend que l’Islam autorise un homme à prendre deux, trois ou quatre épouses s’il le désire, tant qu’il les traite de la même façon. Alors, toutes celles qui ont la foi musulmane y sont préparées.

Je suis née et j’ai grandi dans une famille polygame. Ma mère me dit toujours que vivre dans la polygamie ne l’a pas tuée. Certaines disent que c’est même mieux que le mari prenne une deuxième épouse au lieu de se débaucher avec des prostituées ou autres concubines sous prétexte qu’une seule femme ne suffirait pas. D’autres femmes disent qu’elles acceptent la polygamie parce qu’elle leur donne une certaine liberté. En tout cas, la polygamie est là pour rester.

Ce que j’ai aimé est que mon amie burundaise, même si elle n’était pas d’accord avec moi, a compris mon point de vue et ne m’a pas demandé de me révolter contre une pratique aussi ancrée dans ma société. C’est ça aussi le dialogue des cultures. Je suis sûre que si elle était née au Mali, elle l’accepterait aussi bien que moi.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (6)

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi sista et c’est sa… car certains musulmans n’ont pas compris leur religion… on dit dans la religion musulmane un hoe est appelé a prendre 4 femmes s’il sait qu’il peut les traités dans la même manière et être fidèle entre eux sinon c’est pas une obligation

  2. Personnellement, je pense que c’est un sujet très important qui mérite d’être bien plus approfondi car le message religieux autour de la polygamie est mal compris et volontairement galvaudé et instrumentalisé par la société machiste pour maintenir la femme dans une position d’infériorité et de soumission vis-à-vis de l’homme. Je vous invite à lire les savants musulmans et les études du Coran et de la Sunna qui montrent clairement que l’islam n’incite pas les musulmans à avoir droit à plus d’une femme dans tous les cas, mais dans des cas vraiment bien définis, et à rédiger un nouveau billet pour apporter une analyse approfondie du sujet qui pourra contribuer à diffuser le bon message de l’islam et à promouvoir les droits de la femme en respect avec l’islam.
    La règle la plus évidente dans l’islam est d’avoir une seule femme pour sa vie, pour le meilleur comme pour le pire, toutefois la religion musulmane a permis aux hommes de se remarier encore avec trois autres femmes avec leur consentement, et dans des conditions très restreintes tel qu’a été élaboré dans le verset suivant, un verset qui a engendré beaucoup de discussions concernant la polygamie : « Si vous craignez d’être injustes pour les orphelins, épousez des femmes qui vous plaisent. Ayez-en deux, trois ou quatre, mais si vous craignez d’être injustes, une seule ou bien des esclaves de peur d’être injustes. » (Sourate 4- verset 3).
    Au cours des dernières années de la vie du prophète Mohamed (saw) par exemple, il s’est remarié avec plusieurs femmes pour différentes raisons. Et cela bien loin du fait d’être un homme à femmes, mais pour des raisons purement humaines ; par exemple son mariage avec Souda était pour qu’elle puisse s’occuper de ses enfants après le décès de Khadidja (radhia Allah anha), son mariage avec Oum Salma et Hafsa était parce qu’elles étaient veuves et avaient besoin d’un appui, son mariage avec les esclaves était pour les affranchir et son mariage avec Aisha était le fruit d’une admiration réciproque ainsi que pour honorer son père Abou Bakr qui avait consacré sa fortune pour glorifier l’islam.
    Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes, l’islam ne donne pas plus de droits à l’homme qu’à la femme, mais il oblige celui-ci à des devoirs desquels la femme est exemptée.
    Source: firdaous.com

  3. bonjour, je ne suis pas musulmane et je suis blanche et je me demande pourquoi les femmes ne pourraient pas également avoir plusieurs maris dans une perspective mulsulmane comme c’est aussi le contexte de la discussion…

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.