coalition diarra candidat Homme_politique_Malien
article comment count is: 0

La coalition Cheick Modibo Diarra ne soutiendra aucun candidat

Selon Moussa Mara, président du parti Yéléma et soutien influent du candidat Cheick Modibo Diarra, leur coalition part à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain avec une seule conviction : conquérir Koulouba en un seul tour ou deux. Il dément aussi la rumeur selon laquelle Cheick Modibo Diarra soutiendrait IBK au deuxième tour.

Depuis quelques jours, une rumeur circule selon laquelle, en cas d’échec au premier tour de l’élection présidentielle, le candidat Cheick Modibo Diarra soutiendrait IBK.

Le camp de Cheick Modibo Diarra dément. « Le mandat d’IBK a été négatif. Nous l’avons dit et nous continuons de le dire régulièrement. Et nous ne pensons pas que Soumaïla soit capable de redresser le Mali. C’est pourquoi nous avons constitué cette coalition pour offrir aux Maliens une nouvelle voie et les sauver. Nous nous battrons pour cela ! », a confié Moussa Mara, le principal allié du candidat Cheick Modibo Diarra.

Selon l’ancien Premier ministre, il est aujourd’hui inadmissible de penser que le second tour sera forcément entre le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéita, et le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé.  Lui et la coalition de Cheick Modibo Diarra dénoncent clairement cette analyse qu’ils estiment trop simpliste. Il a ensuite demandé aux gens d’essayer de poser la même question à IBK ou Soumaïla : « Essayez de savoir pour qui ils opteront au deuxième tour. Nous devons sortir de cette habitude ».

Chacun des trois candidats peut se retrouver au deuxième tour

Si le deuxième tour s’est joué entre IBK et  Soumaïla Cissé en 2013, rien n’est moins sûr cette année. Un sondage IPSOS publié récemment donne IBK et Soumaïla Cissé au coude à coude au premier tour, avec 24,7 %  et 23,5 % respectivement. Cheick Modibo Diarra vient en troisième position avec 15,9 %. L’ancien Premier ministre Moussa Mara, qui a retiré sa candidature pour soutenir Cheick Modibo Diarra, vient en quatrième position avec 15,1%.

Au vu de ces chiffres, qu’il faut prendre avec des pincettes, on peut conclure que chacun de ces trois candidats peut se trouver au deuxième tour. On sera fixé le 29 juillet.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.