article comment count is: 5

Halte aux commentaires sexistes à l’égard de Kamissa Camara

Il y a quelques jours, une ancienne photo de la ministre malienne des Affaires étrangères, Kamissa Camara, a suscité sur les réseaux sociaux un flot de commentaires qui, pour la fille de l’Ouest, relèvent du sexisme.

Robe en imprimée fleurie, de couleur blanche, noire et rouge, de manches courtes et de longueur descente : voici la description faite de la robe que portait la ministre des Affaires étrangères malienne, Kamissa Camara, sur l’une de ces anciennes photos. Depuis sa nomination, cette dame est la cible d’attaques verbales sur ses tenues vestimentaires de la part de certains internautes, souffrant de la  pathologie du sexisme et de la misogynie.

Au départ, les blagues et vannes portaient sur son sourire qualifié de « sourire de cheval ». Ensuite, le problème était son célibat, qui l’empêcherait d’accomplir ses taches de ministre, selon certains. Après, il y a eu le scandale sur le pantalon noir et la veste bleue qu’elle portait à la venue du Premier ministre français, Édouard Philippe. Et cette fois-ci, la cible était une robe qu’elle portait sur une ancienne photo quand elle était aux États-Unis.

Sexisme écœurant

Certains internautes ne manqueront jamais d’arguments pour lui cracher leur venin en pleine figure sur  les réseaux sociaux. Mais, ce qu’ils devraient comprendre, tous autant qu’ils sont, c’est que ces comportements sexistes et misogynes n’amèneront le pays nulle part. Le problème n’est pas qu’elle  porte une robe courte, un pantalon  ou même un complet de pagne ou de bazin. Non, à mon avis le véritable problème, pour eux, vient du fait qu’elle soit une femme qui, de surcroît, s’assume, et a le courage de ses opinions.

J’entends souvent certains hommes dire « une femme qui s’habille court ou qui porte des pantalons est une femme facile dont l’objectif est d’attirer de nouveaux prétendants » et que, surtout, « ces habillements sexy ont pour but de masquer les carences professionnelles de ces femmes. » Laissez-moi vous dire,  Messieurs,  que « la planète femme ne tourne pas 24h sur 24h autour du soleil homme ». Et surtout ce sexisme écœurant commence à être saoulant et lourdingue.

Les dames qui brisent les barrières

Ils vont sans doute me dire : « Nous avons nos coutumes et traditions et celles-ci n’autorisent pas les femmes à avoir un certain comportement dans la société, ni à porter un certain type d’habillement occidental ». Ou encore : « Nos valeurs sont en perdition et c’est à cause de ces femmes qui ne connaissent pas leur véritable rôle et qui veulent coûte que coûte ressembler à la femme occidentale ».

L’heure n’est plus au moment d’avoir ces attitudes rétrogrades, phallocrates et absurdes. Non ! A l’heure où nous sommes, nous avons la responsabilité et l’obligation de soutenir ces dames qui ont le courage de briser les barrières, qui ne se perdent plus dans le folklorique et qui font bien leur travail. Et j’ajoute que la compétence est plus importante que l’habillement.

La femme africaine en général et malienne en particulier a longtemps été programmée pour exister dans le regard de l’autre : l’homme, la famille, les amis. « Il est temps pour nous de faire face à notre reflet dans le miroir et de faire nos propres choix en étant prête à en assumer les conséquences », pour paraphraser Nabou Fall, auteure et entrepreneure.

Donc, à ces femmes aussi, qui sont touchées et écrasées par le poids des coutumes sociétales, vous avez la main mise sur votre destin et vous devez faire entendre votre voix. Et cela, en n’autorisant plus nos amis les sexistes nous imposer un style vestimentaire, ou les choix que nous devons faire.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

  1. @ Benbere.org,
    Votre present article me surprend. Vous soufflez le chaud et le froid en meme temps. Sur votre site ici vous avez publie deux articles—encore disponible sur le sit—dans lesquels vous avez fait le griotisme de Kamissa Camara.  » Kamissa Camara peut elle devenir le prochain president du Mali? » et « Kamissa la nouvelle star du gouvernement » sont les deux articles en question. Vous avez fait trop de tapage autour de la dame, et elle en les frais! Trop de pub autour d’une personnalite d’Etat pousse les gens a fouuller dans sa vie, et l’expose a des commentaires malsains!

  2. @ Benbere,
    Vous soufflez le chaud et le froid. On a comme l’impression que vous etiez tombe amoureux de Kamissa, et vous lui faisiez l’apologie. « Kamissa Camara peut elle devenir la prochaine presidente du Mali? » et « Kamissa Camara la star du nouveau gouvernement » sont entre autres les articles flatteurs–encore disponibles sur votre site–que vous avez publies sur elle. Vous avez fait trop de pub sur elle, et souvent trop de pub dessert. Les consequences sont la: les gens commencent a fouiller dans son passe, des propos malintentionnes circulent!

  3. A la limite c’est de l’égoïsme. Qui n’aimerait pas voir son enfant à la fleure de l’âge occuper un tel poste de responsabilité? Je suis une femme et je l’admire trop.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.