octobre rose cancer sein
article comment count is: 6

Octobre rose : Nous aussi, combattons le cancer du sein !

Le mois d’octobre est dédié à la sensibilisation contre le cancer du sein, une maladie qui n’est pas très connue au Mali. D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la majorité des décès occasionnés par cette maladie ont lieu dans les pays pauvres, où la plupart des femmes atteintes sont diagnostiquées très tardivement. Dans ce billet, la blogueuse Fatim Touré participe à cette sensibilisation pour que les femmes maliennes puissent mieux combattre cette maladie. 

Mme Sylla, la quarantaine, avec 5 enfants était une femme vigoureuse, très bien portante, avec une santé de fer. A priori elle ne présentait aucun facteur de risque génétique ou héréditaire d’une quelconque maladie. Et puis un jour, en prenant son bain, elle remarque une petite boule, développée dans un de ses seins. De prime abord elle se disait que cela était normal suite à l’avancée de l’âge et la ménopause. Mais petit à petit, du fait que la douleur au niveau du sein persistait, elle finit par prendre son courage à deux mains et aller consulter un spécialiste. Grande fut sa surprise quand elle a appris qu’elle avait le cancer du sein, qui malheureusement était à un niveau un peu avancé par ce qu’elle a tardé avant d’aller se faire dépister.

En réalité, tout comme Mme Sylla, aller se faire dépister pour une quelconque maladie est l’exercice le plus difficile pour un Malien lambda! Il faut l’avouer, le Malien n’aime pas l’hôpital, il n’aime pas les médecins, il les fuit comme la peste. Cela est dû à l’aspect culturel ou spirituel de certains individus qui ne veulent pas se faire toucher par un inconnu, fusse-t-il médecin.

Une maladie inconnue du public malien

Ce mois se veut être l’occasion de sensibiliser et surtout d’attirer l’attention du public sur cette maladie. Même si nous n’avons pas de chiffres sur le nombre de gens qui en meurent au Mali, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) souligne qu’elle tue le plus de gens dans les pays pauvres, ce qui veut dire que le Mali fait partie des pays les plus vulnérables à cette maladie.

L’OMS souligne aussi qu’il y a chaque année 1,38 million de nouveaux cas et 458 000 décès dus au cancer du sein dans le monde. Aussi, une femme sur 9 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie et 1 femme sur 27 en mourra.

Que faut-il faire ?

Vu l’ampleur de la maladie, je pense que toutes les femmes doivent prendre leur précaution, prévenir au lieu de guérir, et surtout se faire dépister à temps. Toujours d’après l’OMS, « lorsque le cancer du sein est dépisté à un stade précoce, et si un diagnostic et un traitement approprié sont disponibles, il y a de fortes chances qu’il puisse être soigné ». Résultat : « Aujourd’hui, plus de 3 cancers du sein sur 4 sont guéris ».

Même s’il est impossible d’expliquer les raisons de son apparition chez une personne en particulier, nous devons faire attention à certains signes ou symptômes que nous décrète notre corps, par exemple la modification de la dimension ou de la forme d’un sein, l’apparition d’une boule ou d’un élément étranger dans le sein, des ganglions durs au niveau de l’aisselle,  le changement de couleur ou de la texture de la peau du sein etc.…

En ce mois d’ « octobre rose », comme l’appellent tous ceux qui se mobilisent contre le cancer du sein, je lance un appel à tous afin d’organiser des séances de dépistages et de sensibilisation sur cette maladie. Profitons des réseaux sociaux et de l’Internet pour en parler à ceux et celles qui ne la connaissent pas. Mieux connaître cette maladie est le premier pas qui peut nous mener à la vaincre.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (6)

  1. J’aime ton engagement mais là, tu veux dire quoi quand tu dis dans ta publication sur Facebook, et je te cite: “le cancer du sein ne concerne pas uniquement les femmes! De plus en plus d’hommes en sont aussi confrontés.”
    Je vois pas clair là…

  2. je pense aussi qu’en tant que femme nous devons adopter certaine habitudes sanitaires comme comment et quand porter les soutiens de gorge. Comment y prendre soin aussi. Certaine femme portent les soutiens de gorge même pour dormir, ou les portent 24 sur 24 alors que c’est extrêmement interdit, il faut souvent laisser le corps respirer.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.