sinsy vs tapily
article comment count is: 0

Twittoscopie : Sinsy vs Tapily, tout ça pour ça ?

La réconciliation entre Mamadou Sinsy Coulibaly et Nouhoum Tapily a enflammé la twittosphère malienne, où certains dénoncent une réconciliation de la honte.

La liste des 1600 fonctionnaires corrompus, annoncée tambour battant par le président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly, verra-t-elle le jour finalement ? C’est une question qui mérite d’être suivie, après sa réconciliation avec le premier mis en cause sur la liste, Nouhoum Tapily, le président de la Cour suprême du Mali. Un rabibochage permis grâce à la médiation du Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement du Mali.

Réconciliation de la honte

Le président du patronat, Mamadou Sinsy Coulibaly, avait été soutenu par nombre de Maliens lorsqu’il avait décidé de combattre la corruption en commençant par le président de la Cour suprême, Nouhoum Tapily, traité par lui de « fonctionnaire le plus corrompu du Mali ». Aujourd’hui, certains de ces soutiens se disent déçus après sa prétendue réconciliation avec Nouhoum Tapily, qui avait porté plainte pour « outrage à magistrat ».

La twittosphère s’est enflammée. Une réconciliation de la honte selon certains, diffusée même par la télévision nationale, l’ORTM, comme si une accusation de corruption portée contre le président de la Cour suprême était une banale histoire familles à régler par la médiation.

La colère a changé de camp

La cible de la colère des uns et des autres est devenue désormais Mamadou Sinsy Coulibaly. Abus de confiance, dissimulation de preuve, complicité de corruption : toutes les charges lui sont lancées.

N’en déplaisent à certains, le Mali semble être gouverné par un dangereux groupuscule allant de ses justiciers à ses communicateurs traditionnels. Si Tapily porte plainte contre Sinsy qui l’avait traité de « fonctionnaire le plus corrompu », dans un pays de droit, que l’affaire aille jusqu’au bout, tout simplement. Et vice versa. De quoi le Recotrade se mêle-t-il ? Pour certains, ce réseaux vient de prouver qu’il est plus complice et dangereux qu’on ne l’avait jamais imaginé.

Escroquerie intellectuelle et morale

Le chemin est long et épineux. Nous sommes unanimes sur le fait que la lutte contre la corruption concerne tout le monde. En revanche, ira-t-elle de l’avant si des arrangements sont trouvés ? S’il faut appeler les choses par leur nom, je dirais tout simplement que cette réconciliation a l’air d’une escroquerie intellectuelle et morale.

S’il reste un peu d’honneur à Mamadou Sinsy Coulibaly, qu’il fasse une sortie pour expliquer clairement ce qui s’est passé. La liste des corrompus sera-t-elle connue ? Les jours à venir nous édifieront.

Partagez-nous votre opinion