#Sirakura : organiser des colonies de vacances pour renforcer le vivre-ensemble
article comment count is: 0

#Sirakura : organiser des colonies de vacances pour renforcer le vivre-ensemble

Pour favoriser ou renforcer l’esprit de vivre-ensemble au Mali, les Maliens doivent chercher à se connaître, à se fréquenter, à aller les uns vers les autres. Des initiatives doivent être créées et multipliées à cet effet.

Le Mali est une nation qui réunit en son sein plusieurs communautés. Chacune avec sa culture, son mode de vie, ses pratiques et réalités. Cette différence, si elle est acceptée et comprise, fera la beauté de notre pays. Pour cela, il faudra que les Maliens apprennent à se connaître. Nous vivons ensemble dans un seul et même pays, sans nous connaitre réellement.

Les Maliens doivent se fréquenter, entrer en contact les uns avec les autres, se découvrir pour s’enrichir. C’est l’une des recommandations formulées lors des Assises nationales de la refondation (ANR) : « Organiser des colonies de vacances pour favoriser le brassage entre les jeunes des différentes régions du pays. »

Découverte

Au Mali, seuls quelques enfants venant de familles aisées ont la chance de s’offrir des colonies de vacances, et généralement hors du pays. L’idée est d’éveiller l’esprit des enfants en leur permettant de faire de nouvelles découvertes à travers le monde, sortir du « cocon familial » ou du cadre national pour aller à la découverte du monde, d’autres réalités. Voilà donc pourquoi il peut nous arriver de mieux connaître les autres plus que nous-mêmes. La même richesse qu’on voudrait aller découvrir à l’extérieur du pays existe pourtant à l’intérieur.

Les Maliens doivent apprendre du Mali, de notre histoire, de notre culture, de nos réalités. Pour mieux vivre ensemble, nous devons apprendre à nous connaître. Et ce n’est pas avec des modules théoriques dispensés à l’école, et par lesquels les apprenants ne comprennent forcement pas grand-chose, qu’on arrivera à faire découvrir le Mali aux Maliens. Il nous faut créer des cadres d’échanges et de rencontres qui favoriseront le contact entre nous.

Colonies de vacances

L’État doit désormais mettre à la disposition des structures en charge de l’enseignement dans notre pays des fonds spéciaux pour organiser des colonies de vacances où les jeunes maliens iront à la découverte d’autres régions que celles où ils résident. Les quatre coins du Mali peuvent abriter, de façon tournante, des « camps de jeunes » où pendant un moment indiqué, à chaque vacance de fin d’année scolaire et universitaire les jeunes de toutes les régions s’y rencontreront, échangeront, se découvriront à travers de nombreuses activités organisées pour ce faire.

En portant de bonne foi une telle initiative, l’État du Mali ne manquera pas de se faire soutenir par les partenaires internationaux de notre pays qui travaillent en faveur de la paix et de la cohésion sociale. C’est une question de volonté. Une fois acquise, les mesures à prendre pour l’organisation peuvent être travaillées. Il faut bien évidemment assurer la sécurité sur l’ensemble du territoire national pour mettre en œuvre une telle initiative.

Aucune initiative ne sera de trop pour favoriser la communion et le brassage entre les Maliens. L’État doit toujours être au premier rang pour mener des actions qui raffermiront les liens entre les Maliens. La paix et l’entente se travaillent.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion