astuces traditionnelles mari Colas_fiancailles_mariage_Bamako_Mali
article comment count is: 14

Cinq astuces traditionnelles pour trouver un mari

Le Mali évolue, mais certaines croyances et pratiques ne changent pas. Pour trouver un mari, les filles célibataires maliennes continuent à appliquer certaines astuces traditionnelles que leur ont transmises les vieilles générations. Sont-elles vraiment fiables ? Je ne saurais le confirmer, mais les filles maliennes y croient et s’en donnent à cœur joie, ce qui leur permet de garder espoir qu’elles se marieront bientôt, écrit la blogueuse Nafmalook.

Voici les cinq astuces qui garantiraient à une fille de trouver un mari.

1. Laver soi-même ses habits quatre jeudis de suite

Dans nos croyances populaires, tout ce qui concerne la femme doit se faire quatre fois – trois fois pour les hommes – pour que ça marche. Si vous devez par exemple vous laver avec un médicament traditionnel, il est recommandé à la femme un lavage de quatre jours et à l’homme trois jours. Alors, laver soi-même ses habits quatre jeudis de suite permettrait à une demoiselle d’attirer les chances de rencontrer l’élu de son cœur.

2. Se mettre du henné sur les pieds quatre jeudis de suite

Le henné, un arbuste dont les feuilles ont plusieurs bienfaits, est très populaire chez les femmes musulmanes. Il serait porteur de charme et est recommandé par l’islam comme arme de séduction. On recommande donc aux filles célibataires de se l’appliquer sur les pieds pendant quatre semaines de suite, exactement le jeudi, pour ouvrir les portes de la chance et laisser entrer le futur mari dans leur vie. La manière de se l’appliquer et la durée varient selon les ethnies.

3. Se faire une chaîne de rein avec le fil qui a attaché un panier de colas

En guise de dot, on apporte un panier de colas à la famille de la future mariée. C’est le fil qui a servi à attacher ledit panier qui est utilisé par les filles célibataires comme chaîne à la taille. Il est recommandé de ne le couper sous aucun prétexte avant de trouver le mari tant recherché.

4. Se laver le visage avec l’eau qui a servi à la grande ablution d’une nouvelle mariée

Lors des mariages maliens, les jeunes mariées passent par l’étape du « kounkoli », la grande ablution en public. Ce rituel purifie la jeune femme et la fait passer de la jeunesse à sa nouvelle vie de mariée. Sont utilisés pour ce rituel une calebasse, de l’eau, une éponge et un savon. L’ablution finie, l’eau restante dans la calebasse est donnée aux filles célibataires présentes pour se rincer le visage avec. Ceci leur garantirait de trouver leurs maris à elles dans un proche avenir.

5. Se laver avec l’éponge et le savon du « kounkoli »

Le savon et l’éponge utilisés lors de la grande ablution de la mariée sont aussi utilisés par les jeunes filles pendant leurs douches quotidiennes pour maximiser la chance de trouver un mari. Certaines pensent qu’il faut se cacher pour voler ces accessoires pour que ça marche, d’autres croient que c’est bien quand les vieilles femmes de la famille vous les donnent.

Après avoir lavé ses habits pendant quatre semaines le jeudi, jour où il faut aussi se mettre du henné sur les pieds, puis s’être fait une ceinture avec le fil du panier de cola, avant de se laver avec l’eau et l’éponge du Kounkoli, une jeune malienne a donc toutes les chances de son côté pour trouver son homme. Rien ne permet naturellement de prouver que ces astuces marchent, mais elles ont été transmises de génération en génération et beaucoup de femmes continuent d’y croire. L’important est que ça permet à celles qui y croient de garder espoir. Ne dit-on pas que qui ne tente rien n’a rien ?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (14)

  1. Bonjour messieurs et mesdames. Après la couverture de votre lancement me voici sur le site pour voir de quoi il s’agit. J’ai beaucoup apprécié le travail effectué par l’équipe. Courage. Dans les jours à venir je veux être parmi vous pour pouvoir donner aussi ma contribution pour un Mali émergent, de paix et de cohésion sociale

  2. Bonjour messieurs et mesdames. Après la couverture de votre lancement me voici sur le site pour voir de quoi il s’agit. J’ai beaucoup apprécié le travail effectué par l’équipe. Courage. Dans les jours à venir je veux être parmi vous pour pouvoir donner aussi ma contribution pour un Mali émergent, de paix et de cohésion sociale.