femme Keltamasheq filles enfants benbere
article comment count is: 5

Être une femme, une bénédiction chez les Keltamasheq

Chez les Keltamasheq (connus ailleurs sous le nom de Touaregs), donner naissance à une fille est une grande source de revenus pour le futur, affirme le blogueur Youssouf Cissé. Même s’il y a des exceptions.

Les Keltamasheq ont une préférence pour les enfants filles. « Lorsqu’une fille naît dans votre famille, c’est le signe que Dieu a pitié de vous, qu’il considère que vous avez besoin de miséricorde. La petite fille, c’est la pitié, c’est l’amour », nous dit un jeune couple de l’ethnie Kal Alhorma.

Mais pour être honnête, beaucoup préfèrent les filles parce qu’elles sont une grande source de revenus pour la famille. A Madiakoye, dans le Séreré, une fois que la fille atteint l’âge du mariage, les négociations de sa dot commencent toujours au double celle de sa mère. Une partie de cette dot servira à préparer le mariage de ses frères.

Même après son mariage, son mari a obligation d’aider et de soutenir sa famille lors des fêtes (Ramadan, Tabaski, circoncision d’un enfant…) et autres grandes cérémonies pour montrer son attachement et son amour à son épouse.

L’exception qui confirme la règle

Certaines familles préfèrent pourtant avoir un garçon pour premier enfant. Le garçon, dit-on, c’est le plus beau cadeau que ta femme puisse t’offrir. La débauche et la prostitution de certaines filles fait que beaucoup se disent que si Dieu vous donne une fille, c’est pour vous punir.

Le garçon est, pour certains parents, l’épaule sur laquelle se reposer. C’est le remplaçant du père, qui devient l’homme de la maison dès que son âge le lui permet.

Ce que je conseillerais à mes compatriotes, c’est d’accepter et de chérir chaque enfant, fille ou garçon, comme un don de Dieu. Ce n’est pas par hasard qu’Il nous crée garçon ou fille, Il a un projet extraordinaire pour chacun d’entre nous.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (5)

    1. Chez les Kel-Tamasheqs une famille préfére avoir un garçon qu’une mais Dieu vous donne une fille à la place d’un garçon, vous la considérer comme une richesse surtout que les femmes Tamasheqs font assez des bénédictions à leurs hommes. Et chez les Kel-Tamasheqs les femmes protégées et éduquer, ceci dit, pas question de la tuer sous n’importe prétexte qu’il soit. Elle vous pleure, vous considére et surtout crée en vous une forme de fierté pour soi car elle vous considére toujours comme un chef, un leader… C’est L’Afrique qui a cette idée qu’une femme devient moins mariable lorsqu’elle travaille ou s’engage à faire carrière mais franchement une femme peut bel et bien tout exercer, elle est un être incroyable et qui protège même l’humanité.

  1. Arrêtez s’il vous plaît de raconter du n’importe quoi sur les Touarègue. Faîtes une vraie interview avec un tamasheq qui connaît vraiment les traditions, et arrêtez de raconter tout ce que le premier passant vous raconte sur les Touarègues.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.