Grin des hommes mariés : la bête noire des épouses
article comment count is: 0

Grin des hommes mariés : la bête noire des épouses

Certains hommes ont du mal à abandonner le grin, même après s’être mariés. Une situation qui frustre énormément leur femme, selon la blogueuse Nafmalook.

Si vous vivez à Bamako, vous connaissez surement le grin. Si vous êtes de passage, n’oubliez pas d’y faire un tour. Sauf que, si vous êtes marié, vous risquez de mettre madame dans tous ses états : les femmes n’aiment pas ces lieux, pour la plupart.

Le grin est un lieu de regroupement où les jeunes de la même génération, ou pas, se retrouvent pour discuter et prendre du thé. Il se fait au bout de la rue ou devant les portes et se tient souvent jusqu’à des heures tardives. Au fil des années, ce petit rendez-vous entre amis devient une habitude que, même mariés, ou en âge adulte, les hommes n’arrivent pas à abandonner.

Mauvais exemples

« Chaque soir, après les heures normales de services, mon mari retrouve ses amis à leur grin dans son quartier d’enfance. Il ne rentre souvent qu’aux environs de 23 heures ou minuit, et j’avoue que cela me met dans tous mes états », confie une jeune mariée, la vingtaine. Pour elle, le comportement de son mari témoigne de son manque de considération envers sa personne, car il accorde plus de temps à ses amis dehors qu’à sa famille.

Pour Oumou, une femme dans la quarantaine, c’est le grin qui est à la base de tous les maux de son couple. Elle estime que c’est là-bas que son mari prend tous les mauvais exemples et les mauvais conseils qu’il vient appliquer à la maison. Peu importe l’heure, dit-elle, un homme conscient devrait avoir d’autres moyens d’entretenir des liens d’amitié avec ses amis que d’aller s’asseoir au bout des rues pour un soi-disant grin. Elle ne le cautionne pas et boude à chaque fois que son mari s’y rend.

Changer la manière

Une maman interpellée sur la question m’a fait savoir que les hommes de son temps ne connaissaient pas ce genre de grin. Dans le temps, ils choisissaient une fois par semaine, par mois ou même par an de se retrouver et passer du temps ensemble, puis chacun rentrait auprès de sa famille. Elle regrette le fait que les hommes, surtout mariés, restent dehors à des heures très tardives sous prétexte de vouloir passer du temps avec leurs amis.

Peu importe l’âge, les femmes se plaignent de cette habitude. D’ailleurs, pour les femmes instruites, ce rendez-vous des hommes est la base de leur paresse intellectuelle, qu’ils ont cultivée depuis leur jeunesse. En réponse, les hommes, eux parlent de passion qui ne changera pas malgré les mésententes avec leur femme. « Nous avons besoin de ces petits moments de détente, d’évasion, pour noyer les soucis quotidiens », argumente Ali Konaté.

Il n’empêche, à mon avis, que les heures de grin pour les hommes mariés doivent être revues.

Partagez-nous votre opinion