assainir tombouctou responsabilite collective Jeunes_salubrite_ outils_Tombouctou_Mali
article comment count is: 0

Assainir Tombouctou, une responsabilité collective

La ville de Tombouctou est confrontée à la mauvaise gestion des déchets. Une réalité que déplore le blogueur Randane Ould Barka, qui salue l’initiative des jeunes qui s’organisent avec le peu de moyens qu’ils ont pour nettoyer la ville

Tombouctou se trouve confrontée à une mauvaise gestion des eaux de ménage et de pluie. Les ruelles de la ville sont toutes dégradées à cause des ruissellements des eaux usées qui ne sont pas canalisées.  En cas de grande pluie, on assiste à des inondations pendant lesquelles certaines maisons s’effondrent sous les yeux impuissants des habitants. Ce qui amène des personnes à déménager à cause de l’eau.

En plus des déchets liquides, la gestion des déchets solides est aussi problématique. Les rues et les places publiques sont débordées par les sachets en plastique, les métaux, etc. À cela s’ajoutent les dépôts anarchiques des déchets surtout sur les marchés, parce que les services de la mairie qui devraient les ramasser ne le font pas.

Les efforts des jeunes

Des associations de jeunes et de femmes prennent des initiatives en organisant des journées de salubrité pour assainir la ville. Le dimanche 30 septembre, nous avons pu constater une forte mobilisation des jeunes pour une « journée citoyenne de salubrité » initiée par le président du conseil local des jeunes de Tombouctou Elhadj Mahamane Touré et l’activiste Fatouma Harber.

Cette initiative, selon Fatouma, se tiendra tous les dimanches jusqu’à ce que le goudron de Tombouctou soit complètement dégagé du sable qui en recouvre une grande partie et qui empêche les usagers de rouler paisiblement.

L’Etat doit assumer ses responsabilités

Cette mobilisation des jeunes est à saluer et encourager. Une large sensibilisation des populations doit être faite afin que chacun prenne des mesures de salubrité qui ne nuisent pas à ses voisins. Il faudra responsabiliser les populations par rapport à leur comportement, notamment l’utilisation des poubelles et des caniveaux pour faciliter l’évacuation des déchets.

Mais l’Etat et la mairie restent les principaux responsables de la propreté de la ville. Il faut qu’ils fassent leur travail. Tombouctou est une ville historique. Sa propreté doit être à la hauteur de sa réputation.

Partagez-nous votre opinion