gilets jaunes ras bath galama
article comment count is: 1

Vous dites « gilets jaunes », Ras Bath dit « Galama »

Selon le blogueur Abdoulaye Guindo, on pourrait croire que mouvement des « gilets jaunes » a inspiré quelque part le polémiste Ras Bath, porte-parole du CDR (Collectif pour la défense de la République), qui a annoncé qu’à partir du lundi 10 décembre 2018, son mouvement en collaboration avec d’autres, entrera dans une vague de contestation contre la corruption, la prorogation du mandat des députés, la cherté de la vie, la violation des droits fondamentaux, etc.

Le mouvement de protestation contre la flambée du prix des carburants en France, les « gilets jaunes », s’est exporté, à travers les ressortissants français, dans d’autres pays d’Europe comme l’Allemagne, la Serbie, la Belgique et les Pays-Bas. Si le gilet jaune est le symbole des manifestants de Paris, Ras Bath et ses adeptes n’en ont pas porté. Contrairement aux Français, ils ont décidé d’avoir comme symbole le « Galama » du nom de cette louche traditionnelle qui sert à boire de la bouillie.

Dans son émission radiophonique à grande audience intitulée Les grands dossiers, du mercredi 5 décembre 2018, Ras Bath a expliqué que le mouvement de la louche s’inscrit dans la mouvance révolutionnaire marxiste-léniniste, anticolonialiste.

Une louche pour se différencier

Selon le chroniqueur, tout porte à croire que la marche ne sera pas autorisée par les autorités. Estimant que le gouverneur ne peut interdire que l’occupation des voix publiques, les marcheurs utiliseront donc les chaussées réservées aux piétons. Dans cette perspective, ils seront alors confondus aux autres usagers.

« C’est ici que les louches rentreront en jeu. Elles permettront de faire la différence entre les marcheurs et ceux sur les chaussées, qui ne sont pas des marcheurs », a expliqué le chroniqueur rastafari. Si par miracle la marche est autorisée, les marcheurs auront toujours les louches. Mais, cette fois-ci, elles n’auront plus pour objectif de faire la différence entre les marcheurs et les autres passants, qui ne sont pas concernés par la marche.

Un concept que je trouve assez intéressant

Je trouve assez intéressant ce concept de la louche car, c’est un élément qui, à mon avis, symbolise assez parfaitement l’autosuffisance alimentaire qui est le but final de son combat.  Il l’a dit d’ailleurs : « Tout Malien doit pouvoir avoir les 3 repas quotidiens à travers la lutte contre la corruption, la répartition équitable des ressources publiques, la distribution saine de la justice ».

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.