article comment count is: 0

Le Made in Mali est à la mode !

La vision des stylistes du moment est de faire la promotion des produits Made in Mali. Une très belle initiative quand on connaît l’importance pour tout peuple de mettre en avant sa culture. La bloggeuse mode Nafmalook  nous fait découvrir les stylistes derrière cette montée fulgurante des modèles faits à base de produits locaux.

Sur le grand podium, ils essaient de magnifier des tissus comme le bogolan surtout, le pagne tissé et bien d’autres éléments purement traditionnels. Cette inspiration n’est pas née de la dernière pluie. Comme les prédécesseurs, avec en tête d’affiche Chris Seydou, reconnu à ce jour comme le champion du bogolan, les nouveaux, nous pouvons le dire sans problème, arrivent mieux à concilier tradition et modernité.

Le bogolan et le dampé incontournables

Du bogolan au dampé, aucun tissu ne reste en marge de cette nouvelle révolution. Tous les créateurs ont leurs petites touches et leurs identités. C’est dans cette optique que la créatrice de mode Sow Namissa Théra a lancé la marque Ikalook, une boutique de prêt à porter spécialisée dans la création de tenues faites à partir de tissus. Dans son showroom, elle propose des tenues aux designs occidentaux faits avec ce dampé malien : une façon de mettre en valeur nos produits tout en survolant la nouvelle tendance. Comme elle, Raki Thiam de Leydi et Mariah Bocoum avec sa marque Péchés mignons vendent le même rêve mais avec le bogolan, un autre tissu qui fait la fierté du Mali. Ces dames ne sont pas seules à mener à bien cette mission de promotion. Ils sont nombreux et chacun arrive à se frayer un chemin.

Le coup de main des nouvelles technologies

L’avantage qu’a cette nouvelle génération, c’est l’avènement de la communication digitale. Les créateurs ont la latitude de vendre leurs œuvres derrière les différentes collections sur les différentes plateformes (Facebook, Twitter…), se faire une plus grande visibilité. Les réseaux sociaux aident à révolutionner l’industrie de la mode malienne et à la faire remarquer à l’international.

Ce combat est d’une positivité sans pareille: création d’emploi avec une production massive de produits par les artisans et tisserands, un vrai coup de publicité pour l’économie malienne. Au delà, c’est tout le savoir-faire malien et africain qui est matérialisé et prêt à être vendu dans le monde. Plus encore c’est une très grande avancée vers l’adoption de la culture du « Consommons malien».

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.