article comment count is: 3

Tribune : « vous avez tous signé l’acte de mort de Tombouctou »

Dans cette tribune l’écrivain Sane Chirfi Alpha dénonce l’attitude des autorités maliennes à qui il est reproché d’avoir relégué Tombouctou au second plan. Il s’insurge également contre la léthargie du Tombouctien, qui ne fait rien pour que les lignes bougent.

La ville d’Ahmed Baba, de Mahmoud Kati, de Mohamed Bakayoko, de Sidi Yahia al Andalusi, saint patron de la villa, de Mahmud ben Umar Aqît, savants, saints vertueux, n’est plus que l’ombre d’elle-même.

Il y a quelques jours, la décision du Premier ministre Boubou Cissé de faire partir la SATOM de Léré pour satisfaire la jeunesse déchainée de Kayes, a provoqué une onde choc à Tombouctou. Monsieur le Premier ministre, Tombouctou ne mérite pas cela !

Symbole de l’isolement

La villa mystérieuse, l’aéroport de la connaissance, la perle du Sahara, la villa de paix, le point de rencontre des caravanes du Nord et du Sud, la plaque tournante du commerce transsaharien, le marché du sel et de l’or n’est plus que le symbole de l’enclavement le plus total et de l’abandon le plus poussé.

Tombouctou, capitale de la sixième région du Mali, est exclue du développement, coupée de la République sur les plans administratif, culturel, économique, artistique, sportif et autres.

Acte de mort

Qui a signé l’acte de mort de Tombouctou ? C’est toi Tombouctien, résidant de Tombouctou et te désintéressant de tout, dépréciant cette légendaire culture, rendant illégitime tout pouvoir, reniant les nobles valeurs traditionnelles, toi qui a peu de foi.

C’est toi Tombouctien résidant à Bamako ou ailleurs, toi qui regardes cette villa comme vestige, marchandise ou friandise pour visiteurs en mal de mystère, mystérieux mystère auquel toi-même ne crois plus.

Toi dont les enfants n’ont plus de repères, toi qui investis ailleurs, laissant le toit ancestral en ruines.

Toi, opérateur économique qui n’a pas une piètre représentation à Tombouctou.

Toi, administrateur, directeur général, PDG ou ministre, qui n’as rien fait pour que Tombouctou soit désenclavée.

Toi, complice du détournement des projets destinés à Tombouctou.

Toi, coupé de tes racines et plus prompt à aller passer des vacances aux USA ou à Las Palmas qu’à passer 72 heures à Tombouctou.

C’est toi qui dénigres et déprécies, toi qui acceptes et cautionnes.

C’est toi aussi, artiste ou musicien qui exclus, qui brime et qui frustre

C’est toi responsable politique qui limite ton action entre Kayes et Mopti

Vous tous avez signé l’acte de mort de Tombouctou.

Ainsi soit-il !

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)

  1. Mon cher confrère, tu n’as dit que la pure vérité et je vais te dire que ce que tu reproches aux natifs de Tombouctou est valable aussi pour tous les autres enfants qui ont oublié d’où ils viennent, qui sont complices des apatrides qui, chaque jour mènent des actions qui tirent le pays dans le gouffre. Ton cri de cœur est aussi le notre, qu’Allah sauve notre pays.