Sexualité : et si les hommes exploraient le corps de leurs femmes ?
article comment count is: 9

Sexualité : et si les hommes exploraient le corps de leurs femmes ?

Il suffit d’aborder la question pour se rendre compte que certains hommes voient le sexe juste comme une pénétration. Pourtant, les femmes ont leurs besoins : il faut explorer leur corps.

« On n’a pas trop de temps pour les préliminaires avec ma femme. Tant que je lui touche les seins et qu’on le fait, elle est satisfaite », dit IB (pseudonyme) en abordant la question du plaisir de sa copine. Curieuse, je lui demande comment il mesure la satisfaction de sa femme : « Bah, à travers ses cris », me lance-t-il. 

Lorsque j’insiste et lui demande quels actes il pose seul pour satisfaire sa chérie, il me rétorque : « Elle fait tout pour que je me sente bien ». Je le relance : « Et toi ? Pourquoi tu ne te limites qu’aux seins ? N’a-t-elle pas droit à autre chose ? ». « Tu es folle ? D’ailleurs, elle peut s’en passer », finit-il par lâcher.

La plupart des hommes avec qui j’ai pu parler de sexualité abondent dans le même sens. Du moins, ils affirment qu’ils n’ont pas le temps de stimuler les organes capables d’amener une femme à l’orgasme. Pour eux, une simple pénétration suffit pour faire jouir sa partenaire. Ils ne sont pas nombreux ceux qui explorent le corps de leurs partenaires pour lui donner tous les plaisirs liés aux préliminaires. Les hommes doivent cesser d’être égoïstes et explorer le corps de leurs partenaires.

Toucher sa femme n’est pas tabou

Beaucoup d’hommes mettent en avant la question religieuse ou celle de la propreté. Pourtant, hormis la sodomie qui est interdite, toutes les autres astuces pour faire jouir sa partenaire sont autorisées, même si ces sujets n’ont jamais été abordés clairement dans les livres sacrés. 

Sur la question, je dirais plutôt que c’est juste un choix de la part des hommes. Dès lors que la sexualité s’exprime dans le cadre d’un couple, toute culpabilité et gêne entre époux doivent disparaître. 

Beaucoup d’hommes refusent de pratiquer le cunnilingus (stimulation des organes génitaux féminins) à cause des odeurs que peuvent dégager les parties intimes des femmes. Pourtant, ses bienfaits sont nombreux. Même si beaucoup de femmes négligent leur hygiène ou ne se sentent pas à l’aise avec cette pratique, il est important que les hommes s’y habituent pour donner plus de plaisir à leurs partenaires. 

« Faire cet acte ne fait pas de vous une personne sale, mais ça exprime votre degré de dévotion et de confiance. Pour y arriver, il faut être prêt, briser les tabous et se lâcher chers messieurs. », lance Oumou, une jeune étudiante.

Perte du couple

« Mon mari ne me satisfait pas. Il ne me touche pas fréquemment, et quand il le fait, c’est très vite fait et il ne s’implique pas pour que je le ressente.», me confie Maïmouna, une tante qui envisage même d’abandonner son foyer à cause du manque de jouissance. 

Les plaintes des femmes se font de plus en plus insistantes, comme elles réalisent ce que le monde peut leur offrir. Aux hommes de jouer leur partition. Je n’encourage pas ici la débauche, mais être en couple nécessite qu’on fasse jouir pleinement son conjoint. 

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (9)

  1. L’acte sexuel comporte exactement 5 étape nécessaire a l’épanouissement des deux conjoints. Lorsqu’une des étapes n’est pas respecté par l’homme et la femme,le plaisir n’est que diminué. A savoir que l’étape primordial »le prélude », lorsqu’il est respecté alors les autres étapes se suivent naturellement.