jeunes nord travailler
article comment count is: 0

« Les jeunes du Nord détestent travailler », vraiment ?

S’il y a une question qui rend difficile la cohésion sociale entre les jeunes du Nord et ceux du Sud, c’est bien le préjugé consistant par les jeunes du Sud à considérer leurs frères du Nord comme des gens n’aimant pas le travail. Il est temps que les uns et les autres cherchent à se connaître pour briser cette méfiance réciproque, écrit le blogueur Fousseni Togola

Beaucoup de jeunes des régions du Sud considèrent leurs frères du Nord comme étant des personnes oisives. Ils soutiennent que des opportunités faciles sont offertes aux gens du Nord et que ces derniers attendent toujours que les choses leur viennent facilement sans le moindre effort.

Certains pensent que si le Nord n’est pas développé, c’est parce que les jeunes de cette partie du pays ne veulent pas travailler. Ils oublient que les conditions géographiques ne sont pas les mêmes, que le Sud est plus vert et donne plus d’opportunités de cultiver les produits nécessaires que le Nord en grande partie désertique.

La sécurité fait aussi la différence

D’autres disent qu’étant frontaliers avec les pays du Maghreb, les habitants du Nord ont accès aux produits moins chers venant de ces pays, et qu’ils gagneraient beaucoup d’argent s’ils exportaient ces produits vers le Sud. Mais ils oublient que les conditions sécuritaires dans les régions du Nord sont compliquées et que ce n’est pas toujours facile de transporter des produits en raison des braquages quotidiens et les conditions de transport qui ne sont pas idéales.

Je me souviens que lorsque j’étais à l’Institut de formation de maîtres (IFM) de Kangaba (région de Koulikoro) en 2011, nous avons eu un débat sur ce sujet lors d’une séance d’éducation civique et morale. Les débats étaient presque houleux, et la majorité accusait les jeunes du Nord de passer leur journée à siroter du thé au grin, à consommer de la viande et à faire l’amour.

Le fruit de l’ignorance

J’ai adopté ces préjugés jusqu’à ce que je discute avec les ressortissants du Nord, qui m’ont expliqué les réalités dans lesquelles ils avaient grandi. J’ai compris que tous ces préjugés ne sont que le fruit de l’ignorance. Je connais beaucoup de ressortissants du Nord qui réussissent même mieux que ceux du Sud. L’oisiveté n’est pas une spécificité du Nord, on la trouve dans tous les coins du Mali.

Maintenant, chaque fois que j’entends quelqu’un dire ce genre de bêtise, je lui demande s’il a une fois été au Nord ou s’il a vérifié ce qu’il avance auprès des gens du Nord. La plupart du temps, ce n’est pas le cas. La cohésion sociale ne peut être une réalité que lorsque chacun cherche à connaître l’autre.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.