Littérature : top 10 des écrivains les plus lus au Mali
article comment count is: 1

Littérature : top 10 des écrivains les plus lus au Mali

Amadou Hampâté Bâ est de loin l’écrivain préféré des Maliens. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par Siaka Coulibaly et Jean-Marie Ntahimpera auprès des membres du Club des lecteurs de l’Institut français du Mali, à Bamako.  

Au cours du mois de janvier, nous avons voulu savoir quels sont les écrivains les plus lus au Mali. Nous avons posé la question aux membres du Club des lecteurs de l’Institut français du  Mali, et chacun nous a donné la liste des cinq écrivains considérés comme les plus lus au Mali.

Le Club des lecteurs est fréquenté par plus de cinq cent personnes venant de toutes les régions du Mali. Une centaine d’entre eux (les plus actifs) se rencontrent chaque samedi à l’Institut français pour partager leur amour des livres. Cent personnes ont participé à notre enquête. Nous vous proposons le top 10 des auteurs préférés des Maliens.

10. Fatoumata Keita

L’unique écrivain malien encore vivant à figurer dans le top 10 est une  femme : Fatoumata Keita. Cette romancière, poète et essayiste prolifique, est l’auteure de la trilogie romanesque Sous fer (2013), Quand les cauris se taisent (2017), Les mamelles de l’amour (2017). Elle est lauréate du prix Massa Makan Diabaté de la rentrée littéraire 2015 pour Sous fer. Elle a récemment publié une saga poétique sur le handicap en deux tomes Ce n’est jamais fini.

9. Jean Jacques Rousseau

Si le Mali est en crise profonde depuis 2013, selon l’avis le plus partagé, c’est que le « contrat social » entre les Maliens est brisé. Les lecteurs seraient-ils en train de chercher les clés de la solution chez l’auteur de Du contrat social ? Il y a lieu de le penser. Jean-Jacques Rousseau, le philosophe des Lumières, figure en bonne place parmi les écrivains cités par ceux qui ont répondu à notre enquête.

8. Victor Hugo

« Je ne suis pas, messieurs, de ceux qui croient qu’on peut supprimer la souffrance en ce monde ; la souffrance est une loi divine ; mais je suis de ceux qui pensent et qui affirment qu’on peut détruire la misère », disait Victor Hugo le 9 juillet 1849 dans un discours. Les lecteurs maliens veulent aussi détruire cette misère qui nous entoure, et c’est peut-être pourquoi ils aiment tant l’auteur des Misérables.

7. Paulo Coelho

Les lecteurs maliens interrogés ont aussi succombé à L’Alchimiste, best-seller de l’écrivain brésilien Paulo Coelho, vendu à 85 millions d’exemplaires. Ce conte philosophique raconte l’histoire d’un berger espagnol qui décide de voyager à la recherche d’un trésor caché au pied des pyramides d’Égypte. Ce n’est pas étonnant que tous ceux qui cherchent un trésor, c’est-à-dire tout le monde, veulent lire ce livre.  Paulo Coelho est le seul écrivain latino-américain à figurer dans ce top 10.

6. Fatou Diome

L’unique auteur africain non malien à figurer dans ce top 10 est aussi une écrivaine : Fatou Diome. Dans son chef-d’œuvre Le Ventre de l’Atlantique, cette franco-sénégalaise raconte le désir des jeunes sénégalais, tenaillés par la pauvreté et le manque de perspectives, d’émigrer en France pour devenir riches et célèbres. La popularité de Fatou Diome au Mali montre que ce désir d’émigration à la recherche d’un eldorado européen est aussi fort chez les jeunes au Mali.

5. Aimé Césaire

L’auteur de Cahier d’un retour au pays natal et Discours sur le colonialisme a été de tous les combats pour l’émancipation et la dignité des Africains, contre l’esclavage, la colonisation, le néocolonialisme. La popularité dont Aime Césaire bénéficie au Mali montre que ses combats sont toujours d’actualité.

4. Frédéric Lenoir

Frédéric Lenoir est le seul écrivain français (non-Africain) contemporain à figurer dans ce top 10. Cet auteur, qui prêche une philosophie de la joie et du bonheur, est l’écrivain français qui a vendu le plus de livres pendant ces cinq dernières années. Tout le monde cherche le bonheur, ce qui explique sa popularité.

3. Ahmadou Kourouma

« Quand on dit qu’il y a guerre tribale dans un pays, ça signifie que des bandits de grand chemin se sont partagé le pays. Ils se sont partagé la richesse ; ils se sont partagé le territoire ; ils se sont partagé les hommes. Ils se sont partagé tout et tout et tout le monde entier les laisse faire. Tout le monde les laisse tuer librement les innocents, les enfants et les femmes. » Cette critique sans concession d’Ahmadou Kourouma envers les élites africaines dans Allah n’est pas obligé est peut-être partagée par les jeunes au Mali. Cela explique la popularité dont l’auteur des Soleils des indépendances bénéficie.

2. Seydou Badian

Quand Seydou Badian a disparu, il y a près d’une année, il a bénéficié d’un hommage national. Les Maliens ont salué « un grand homme », « une des plus grandes figures de notre histoire contemporaine ». « Ses œuvres littéraires, sa vie et son combat constituent une grande source d’inspiration pour la nouvelle génération », a écrit l’ambassadeur et ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Abdoulaye Diop. Il ne s’est pas trompé, puisque l’auteur de Sous l’orage reste l’un des auteurs préférés des Maliens.

1. Amadou Hampâté Bâ

Nous avons gardé le meilleur pour la fin : Amadou Hampâté Bâ. L’auteur de Amkoullel, l’enfant peul et de L’étrange destin de Wangrin reste de loin l’écrivain préféré des Maliens.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

  1. La littérature malienne s’articule autour des auteurs d’ici et d’ailleurs qui tentent de décrire le réel malien, africain et mondial. Que le sage de Bandiagara vienne en tête de liste au club des Lecteurs de l’Institut français du Mali, cela témoigne de l’intérêt que tous les maliens portent à cet écrivain comme pour dire que nous sommes tous Hampatéen.