Une poubelle en pneus recyclés : l'invention d'un jeune burkinabè
article comment count is: 0

Une poubelle en pneus recyclés : l’invention d’un jeune burkinabè

Des vieux pneus, un peu de fer et des vis, c’est tout ce qui constitue la poubelle conçue par ce jeune Burkinabè, Dramane Sanogo. Une initiative salutaire que nous vous invitons à découvrir. 

Nom : Dramane ; prénom : Sanogo ; nationalité : Burkinabè. Il y a une semaine, les images de ses poubelles ont fait le tour des réseaux, notamment Facebook. Il s’agit d’une poubelle écologique faite à base de vieux pneus, de fer et de vis.

Tout est parti d’un rêve qu’il a fait une nuit, raconte-t-il, pendant son sommeil : « J’ai rêvé à la poubelle en 2015 et le lendemain, j’ai commencé à écrire le projet. J’ai fait appel à quelques amis pour la mise en œuvre mais le putsch de la même année a fait que, finalement, j’ai laissé tomber. Cependant, j’en ai conçu une pour moi-même », explique ce diplômé en finance comptabilité, employé à Faso Coton (société cotonnière), à Ouagadougou.

20 premières commandes

En 2019, Dramane a dû commencer avec les moyens de bord car, en dépit de ses efforts pour avoir un peu de soutien, les autorités n’ont pas donné de suite favorable à ses demandes. Il a donc composé une équipe de quatre personnes : deux soudeurs professionnels, son petit frère et lui-même. « J’ai aussi deux militaires, qui m’aident quand ils ne sont pas de service.»

La spécificité de cette poubelle écologique, selon Dramane Sanogo, est qu’elle est durable : contrairement à la poubelle en baril, qui a une durée de vie comprise entre 2 et 3 ans. « Elle est assez pratique avec en dessous des trous afin que les eaux qu’elle pourrait recevoir durant les saisons pluvieuses puissent en ressortir », précise-t-il.

Le projet est bien accueilli, car plus d’une vingtaine de poubelles sont déjà confectionnées, toutes déjà commandées et prêtes à être livrées.

Valoriser les déchets

Pour ce qui concerne la lutte contre l’insalubrité dans les pays africains, Dramane pense qu’il faudrait apprendre aux enfants, dès le bas âge des choses importantes comme le tri des déchets, l’importance de les traiter et surtout les valoriser . « Si à chaque 500 mètres maximum nous avons une poubelle et faisons comprendre aux gens l’importance de jeter les ordures dans ces poubelles-là, il le feront et c’est ainsi que nous finirons par avoir des cadres de vie sains avec le temps ».

L’une des aspirations les plus fortes de Dramane est de pouvoir créer des emplois. Voir des jeunes se nourrir et mener une vie respectable à travers cette initiative qu’il aimerait élargir au-delà du Burkina : « Je veux d’abord servir toutes les villes du Burkina et essayer par la suite de conquérir l’Afrique entière. Employer des jeunes et les voir travailler avec fierté pour une société africaine propre. »

Une poubelle en pneus recyclés : l'invention d'un jeune burkinabè
Une poubelle en pneus recyclés : l’invention d’un jeune burkinabè

En quête de partenariat

Il rappelle, cependant, qu’il est toujours en quête de partenariat pour booster le projet. Située à Pissy, un quartier de Ouagadougou, la petite société de Dramane Sanogo vend la poubelle à 25000 francs et la pose à 1000 francs.

Très belle idée que je me permets de saluer. Elle prouve à quel point des jeunes commencent à comprendre les conséquences de l’insalubrité, qui nous tue à petit feu, et l’importance de faire de son mieux, peu importe les moyens disponibles, pour la combattre. Ce projet mérite tout simplement d’être soutenu.

Partagez-nous votre opinion