article comment count is: 1

« Je n’ai rien appris à l’école »

Le blogueur Ousmane Makaveli estime qu’en plus du diplôme que l’école décerne, les élèves et étudiants devront s’autoformer, car on ne peut pas tout apprendre à l’école.

Ce n’est pas parce des voix s’élèvent aujourd’hui pour décrier la vétusté des établissements scolaires, dénoncer le caractère anachronique des filières d’étude face l’évolution du monde, que j’affirme ici mon regret pour toutes ces années passées sur les bancs de l’école. Ce n’est nullement par ingratitude envers les instituteurs ou l’État qui, j’en suis sûr, ont fait de leur mieux ou ont cru le faire pour nous éduquer.

Je vais épargner au lecteur l’affliction de lire une liste des défis de l’éducation au Mali, qui est longue et ne tiendra pas en un seul billet. Je n’exagère pas quand je dis que l’école au Mali ne sert qu’à délivrer des diplômes, sans pourtant se soucier de la formation du citoyen, du développement matériel et intellectuel des apprenants.

Investissement dans les livres et les formations

J’ai appris à mes dépens, après les études universitaires, que la vie professionnelle demande d’autres compétences, d’autres qualités humaines qui ne figurent pas dans les manuels scolaires. Mon contact avec le monde professionnel m’a révélé la faiblesse de mes compétences tant pratiques qu’intellectuelles. Pour y parer,  j’ai dû investir dans des livres et les formations afin d’être « côté » sur le marché de l’emploi.

Le programme est en déphasage avec les besoins du marché du travail, les cours n’aident pas à entreprendre par soi-même. On te gave d’informations révolues et inutiles pour notre époque. L’école ne donne pas les outils pour notre épanouissement personnel, notre bonheur.

« Mon premier regret, explique Youssouf Sall,  je l’ai eu après le bac. Moi qui suis très à l’aise avec tout ce qui est travail technique et pratique, je m’attendais à des études supérieures qui correspondent à mes ambitions. Mais l’université n’offre pas assez de choix et le contenu des formations ne cadre pas avec le marché de l’emploi, avec les besoins du pays. Heureusement qu’une alternative existe : internet et l’autoformation. C’est grâce à ça que je suis devenu formateur en robotique, une discipline qui ne  s’enseigne pas encore dans nos écoles. »

Tout ce que je fais aujourd’hui, professionnellement, je l’ai appris seul dans ma chambre  avec un ordinateur et une connexion internet (les MOOC, les tutoriels sur YouTube). J’ai tout appris, seul, en m’aidant également de lectures sur le développement personnel et sur le web marketing.

Autoformation

Loin de moi la volonté d’inspirer l’idée d’abandonner les bancs de l’école. Seulement, je crois qu’en plus des formations universitaires, il faut s’autoformer, apprendre et développer d’autres compétences. Je m’adresse surtout aux élèves et étudiants maliens, qui ont la malchance de ne jamais faire une année scolaire normale, sans grève et qui n’ont accès à une éducation de qualité que dans les écoles privées, souvent surpayées. C’est un impératif de s’autoformer, car l’école n’offre pas toutes les clés de la réussite. Il faudra apprendre plus pour se démarquer à travers les cours en ligne,  les livres.

« Sur le Web, J’ai commencé principalement sur YouTube et après des plateformes de formations en ligne comme Tuto.com et Udemy », me confie Mamadou Koné. Il est l’un de ces jeunes qui ont compris que les études universitaires ne garantissaient pas un emploi et qu’il fallait se réinventer, s’autoformer. Il est consultant en Webmarketing, accompagne les entreprises et particuliers à créer et développer leurs activités sur Internet.

Alors, toi qui me lis, si tu es encore étudiant ou élève, il faut apprendre d’autres compétences en plus de ta formation scolaire. Ne te limite pas à ce qu’on t’enseigne dans les écoles. C’est après l’école que j’ai appris la chose la plus importante de ma vie : j’ai pris conscience de mon ignorance. Mon ignorance alimente une insatiable envie d’apprendre encore et toujours.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.