Twittoscopie : la marche de tous les dangers
article comment count is: 0

Twittoscopie : la marche de tous les dangers

Le président du Haut conseil islamique, Mahamoud Dicko, à travers son porte-parole,  a demandé à tout le monde de sortir pour une marche, ce 5 avril 2019. Cette marche a pour but d’envoyer un dernier message à IBK, selon le porte-parole de M. Dicko. Le regroupement aura lieu sur la Place de l’Indépendance. Cet événement fait beaucoup parler .

L’élément déclencheur de cette mobilisation aura été le massacre qui a eu lieu à Ogossagou dans le cercle de Bankass, le 23  mars 2019. Plusieurs voix ont déclaré qu’elles seront au rendez-vous, car il y va de l’avenir du pays.

C’est plus sérieux qu’on ne l’imagine, car des messages vocaux circulant dans les groupes WhatsApp, appelleraient d’ailleurs à ne plus reconnaitre IBK comme étant le président du Mali. Une aubaine pour l’opposition, déclarent certains, qui estiment que Mahamoud Dicko et son camp ne sont que le « porte-flingues » de celle-ci. Pour cette frange de la population, l’initiative n’est pas la bienvenue.

Parlant de l’opposition, beaucoup, en effet, ont appelé leurs militants à sortir massivement ce 5 avril.

Nous avons appris qu’il aurait été demandé à Mahamoud Dicko d’annuler la marche, parce que non autorisée. L’homme cependant a fait savoir qu’elle aura bel et bien lieu. Une autorisation, dit-il, n’est pas nécessaire.

Pour certains, c’est mieux de rester chez soi, car Mahamoud Dicko ne se bat que pour ses propres intérêts.

Chacun à son opinion sur la situation mais la véritable question qui trotte dans les têtes est la suivante : de quoi sera fait le 5 avril 2019 ?

Partagez-nous votre opinion