article comment count is: 0

Twittoscopie : la marche de tous les dangers

Le président du Haut conseil islamique, Mahamoud Dicko, à travers son porte-parole,  a demandé à tout le monde de sortir pour une marche, ce 5 avril 2019. Cette marche a pour but d’envoyer un dernier message à IBK, selon le porte-parole de M. Dicko. Le regroupement aura lieu sur la Place de l’Indépendance. Cet événement fait beaucoup parler .

L’élément déclencheur de cette mobilisation aura été le massacre qui a eu lieu à Ogossagou dans le cercle de Bankass, le 23  mars 2019. Plusieurs voix ont déclaré qu’elles seront au rendez-vous, car il y va de l’avenir du pays.

C’est plus sérieux qu’on ne l’imagine, car des messages vocaux circulant dans les groupes WhatsApp, appelleraient d’ailleurs à ne plus reconnaitre IBK comme étant le président du Mali. Une aubaine pour l’opposition, déclarent certains, qui estiment que Mahamoud Dicko et son camp ne sont que le « porte-flingues » de celle-ci. Pour cette frange de la population, l’initiative n’est pas la bienvenue.

Parlant de l’opposition, beaucoup, en effet, ont appelé leurs militants à sortir massivement ce 5 avril.

Nous avons appris qu’il aurait été demandé à Mahamoud Dicko d’annuler la marche, parce que non autorisée. L’homme cependant a fait savoir qu’elle aura bel et bien lieu. Une autorisation, dit-il, n’est pas nécessaire.

Pour certains, c’est mieux de rester chez soi, car Mahamoud Dicko ne se bat que pour ses propres intérêts.

Chacun à son opinion sur la situation mais la véritable question qui trotte dans les têtes est la suivante : de quoi sera fait le 5 avril 2019 ?

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.