dire ras bath trop maison de renouveau benbere
article comment count is: 0

Il faut dire à Ras Bath que « trop c’est trop »

La radio Renouveau FM a été fermée jeudi sur ordre du gouverneur de Bamako « jusqu’à nouvel ordre ». Pour cause : l’activiste Mohamed Youssouf Bathily, dit Ras Bath, a tenu sur l’antenne des « propos d’incitation à la haine et à la révolte ». Le blogueur Mussa soutient cette décision qui, écrit-il, « a pour objectif d’éviter un éventuel conflit post électoral ». 

La décision du gouvernement de fermer la radio Renouveau Fm, où s’exprime l’activiste Ras Bath, qui, semble-t-il, aurait une influence importante dans la jeunesse malienne, s’est répandue comme une traînée de poussière dans les rues de Bamako. Le sujet est au menu dans plusieurs grins. Des jeunes, qu’ils soient petits ou grands, intellectuels ou illettrés, se lancent dans une diatribe qui ne dit pas son nom. Les pros « Ras Bath », incapables de faire une analyse objective quand leur « guide » est accusé de quelque chose, s’offusquent et s’indignent, face à cette décision que certains vont jusqu’à qualifier de dictatoriale.

De prime abord, je m’en veux de ne pas prendre au sérieux ce personnage vantard, au discours populiste fait de multiples déclarations sans preuves sur les ondes de la 98.1. On pourrait certes lui accorder le crédit d’avoir des mots forts, des termes violents qui découlent d’un style d’attaque à la fois précis et gauche.

Des propos dangereux

Mais, si je ne m’abuse, Ras Bath empoigne l’opinion publique par le revers du veston. Je crois même que le personnage rêve de suspendre à un croc de boucher les juges et les journalistes qui l’envoient à l’échafaud symbolique, parce que fatigués d’entendre des accusations sans preuve. Les propos qu’il tient, les déclarations et les révélations qu’il fait dont il est le seul à détenir les sources, résonnent dans la tête de nombreux Maliens comme une vérité absolue. Mais ce sont des propos dangereux, pouvant mettre en alarme la quiétude dans un pays déjà en proie à un conflit ethnocentrique et une menace djihadiste.

Les autorités ont bien fait

À la veille du second tour de l’élection présidentielle où les esprits sont surchauffés, les langues dilatées, les intentions des uns et des autres méconnues, il est plus que normal de jouer balle à terre. Les autorités ont donc bien fait de fermer cette radio pour la simple raison que l’intérêt national va au-delà de toute considération personnelle ou individuelle. Les propos que Ras Bath tient sont de nature à conduire à la révolte et à la désobéissance civile. On comprendra donc que cette décision a pour objectif d’éviter un éventuel conflit post-électoral.

Ce qu’il faut d’ailleurs dire, c’est que le Mali ne se limite pas à Ras Bath ou à toute autre personnalité publique. Il faut donc que les Maliens aient raison gardée et qu’ils évitent de prendre trop à cœur ces manœuvres de politiciens avides de pouvoir, pour qui seuls les intérêts d’une poignée de personne comptent vraiment. Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle annoncés jeudi, devraient nous faire réfléchir davantage sur ce que tous les Maliens ont en commun, peu importe leur provenance ou leur bord politique. Cet héritage qui nous est cher est le Mali et rien d’autre.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.