dynamisme americain inspiration malien Etats_unis_drapeau_rue_ville 1
article comment count is: 1

Le dynamisme américain, source d’inspiration pour un Malien

Le blogueur Mohamed Salaha est aux Etats-Unis d’Amérique depuis le mois de juillet. Il a été touché par le patriotisme et l’amour du travail qui caractérisent les Américains. Ce pays peut être une inspiration pour les Maliens, écrit-il.

Vraiment le temps c’est de l’argent chez les Américains. Ici la vie va plus vite qu’au Mali. Le peuple américain compte le travail à l’heure et est payé par heure. Donc impossible de perdre son temps dans ce pays. Les Maliens doivent vraiment apprendre de cette culture qui respecte le temps et le boulot. Ici 12 heures, c’est 12 heures ; alors qu’au Mali 12h00, c’est12h30. Cette notion de temps existe vraiment dans la mentalité des personnes.

L’humilité dans ce pays est un autre phénomène dont je me suis encore beaucoup inspiré tout au long de mon séjour ici. L’amour de la patrie est une vraie passion, voire une religion pour le peuple américain. À chaque discussion autour de l’Amérique, ses citoyens défendent leur pays avec fermeté. « Que Dieu bénisse les Etats-Unis », est une expression qu’on entend souvent dans les causeries.

Si chaque Malien cultive en lui, au fond de son âme, à la source de ses pensées, ce genre de patriotisme, notre pays sortira à jamais du gouffre. Nous marcherons vers l’unité nationale. Faisons du Mali notre combat commun. Le respect de la diversité triomphera sur les conflits ethniques. Les armes et les bombes ne seront plus que des mauvais souvenirs.

Business, le moteur de l’emploi américain

Alors qu’au Mali tout le monde attend du gouvernement un poste, l’esprit des Américains est totalement diffèrent. Chacun pense à développer sa propre boîte pour impacter sa communauté. Je n’en suis pas revenu quand lors d’une des tables rondes, un panéliste prononça ces mots : « Il y a plus d’emplois que de population à Lincoln ». Chez nous, au Mali, les humains cherchent l’emploi, mais dans cette ville de la Californie, c’est tout à fait le contraire : l’emploi cherche les ressources humaines.

Dans les services d’Etat américain, ce sont plutôt les femmes qui y travaillent, car les hommes préfèrent développer leurs business, plus rentables que la fonction publique. Tout le contraire de chez nous. Je suis convaincu que si les Américains ont pu arriver à ce niveau, le Mali aussi le peut s’il applique les bonnes recettes.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (1)

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.