Livre : « Bintou » ou l’éloge de la philosophie
article comment count is: 3

Livre : « Bintou » ou l’éloge de la philosophie

Dans son nouveau livre, Fousseni Togola met en scène Bintou, une adolescente qui pose des questions, surnommée «la philosophe ». Il propose un éloge de la philosophie.

Si vous avez aimé  Foulosophe , le spectacle du slameur haïtien Vens Le Penseur, vous aimerez sans doute Bintou, une fille singulière, le nouveau livre du journaliste et blogueur Fousseni Togola. Dans les deux cas, il s’agit de l’éloge de la « foulosophie ». Le slameur haïtien met en scène un penseur presque fou, « qui pense à penser pensée/Qui questionne l’interrogation/Et qui a peur d’avoir des certitudes ».

Chez Fousseni Togola, il y a sans doute moins de poésie et plus de philosophie. Bintou, l’héroïne du livre, est une adolescente qui pose des questions, beaucoup de questions. On la surnomme «la philosophe ». Ses questions embarrassent l’entourage et personne n’ose y répondre. Mais Bintou a la chance d’avoir un père professeur de philosophie à l’université, le seul qui la prend au sérieux, accueille ses questions avec bienveillance et assouvit sa soif de savoir. La gamine veut tout savoir sur tout : la vie et la mort, le bien et le mal, la justice et la politique.

Quête d’un idéal

Mais derrière les questions de Bintou et les réponses de son père, on peut déceler sans trop de peine le projet de l’auteur : Fousseni Togola, enseignant la philosophie dans le secondaire, réfléchit à haute voix sur un idéal politique, social et moral qu’il aimerait voir dans son pays, comme le faisaient les penseurs grecs de l’antiquité. Il remarque que le Mali a perdu ses valeurs d’antan, notamment la solidarité et l’altruisme. Il remarque que beaucoup de ceux qui gouvernement le pays ne se soucient plus du bien public. On n’a pas besoin d’être philosophe pour remarquer cela, mais la philosophie empêche de rester indiffèrent face à la corruption, à l’injustice et à la médiocrité.

Fousseni Togola ne propose pas de solutions miracles aux problèmes du Mali. Mais il recommande à chacun de faire du bien autour de soi, peu importe les conséquences. « Sois toi-même » et « Accomplis ton devoir d’humanisme ! », lit-on au fil des chapitres. Bintou, une fille singulière est donc un livre ouvertement moralisateur.

Vive la curiosité intellectuelle !

Mais le moralisme n’est pas la principale qualité de Bintou. Ce que j’aime le plus dans le livre de Fousseni Togola, ce sont les questions. Bintou, l’héroïne du livre, nous rappelle de toujours réveiller l’enfant qui est en nous et qui est avide de savoir.

Si je devais résumer la leçon principale de Bintou, je dirais ceci : « Sois curieux, pose des questions, lis beaucoup de livres, et tu mourras moins bête. »


Fousseni Togola, Bintou, une fille singulière, Éditions La Sahélienne, Bamako, 2021. Prix : 4000 F CFA.

Est-ce que vous avez trouvé cet article utile?

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (3)