Kakofo, une appli contre la corruption et les tracasseries routières au Mali
Fondation Tuwindi Fondation Tuwindi
article comment count is: 0

Kakofo, une appli contre la corruption et les tracasseries routières au Mali

Le blogueur Ousmane Makaveli nous présente l’appli « Kakofo », (« dénoncer », en bamanakan), qui vise à lutter contre la corruption et les tracasseries routières.

Au Mali, le long des corridors commerciaux Sikasso-Koury, Sikasso-Hèrèmakono, Sikasso–Zégoua, la corruption et les tracasseries sont un secret de polichinelle. Les usagers y vivent un calvaire. Ainsi, Mali Justice Project (MJP ), financé par l’USAID et qui lutte contre la corruption, a décidé de mettre en place un système d’alerte sur les cas de corruption afin de dissuader les auteurs et de les prévenir éventuellement.

Dans cette optique, il a fait appel à la fondation Tuwindi, une organisation spécialisée dans la Civic Tech, pour soutenir et renforcer la démocratie, la gouvernance et la citoyenneté. Tuwindi est à l’origine de plusieurs applications dont Mon Élu, qui permet de contacter et de discuter avec les élus maliens.

C’est ainsi qu’a été lancé le hackathon « 48 heures pour développer une application de lutte contre la corruption et les tracasseries routières». Cette application devait permettre aux citoyens de rapporter, dénoncer les cas de corruption, d’accéder aux informations utiles sur leurs voyages, produire des données et exploitables sur les fluctuations routières.

L’initiative compte sur l’intelligence et les compétences de la jeunesse malienne pour révéler ce défi qui nous concerne tous. Cinq équipes, chacune composée chacune de développeurs, designers, et communicants ont été sélectionnées pour trouver les codes qui « décoderont » la corruption dans un pays où plus de 70 milliards de FCFA ont été détournés pendant 12 ans.

Et c’est l’équipe « Kakofo » ou « dénoncer », en bamanakan, qui a remporté le concours. Au sein de l’équipe, on retrouve Ousmane Traoré (designer), Mamadou Tamboura (développeur web), Abdoulaye Traoré (développeur mobile) et Aminata Dembélé (communicante).

Une appli qui parle et écoute

Ancrée dans l’idée que les technologies doivent être accessibles à tous pour répondre à nos problèmes quotidiens, l’application est ergonomique et utilisable par tous les Maliens, instruits ou pas, grâce à la fonctionnalité de guidage vocale.

Customisée, les concepteurs compte sur la simplicité de l’application pour attirer les milliers d’utilisateurs qui pourront ainsi dénoncer les cas de corruption et de tracasseries le long des corridors. Derrière l’application, une équipe recueille les données, les traite, les transmet aux services compétentes et assiste le dénonciateur au besoin.

Outre la possibilité de dénoncer, l’application Kakofo vous offre la possibilité de vous renseigner sur le code de la route, de connaître les infractions et les pénalités. Pour le futur, une version iOS est prévue, ainsi que l’intégration des autres langues du Mali. L’équipe travaille sur le développement et une campagne de communication pour vulgariser son utilisation.

Comment ça marche ?

Dès que vous installez Kakofo, un message vocal vous lit les conditions d’utilisation qui sont directement affichées sur l’écran. Une fois que vous les acceptez, l’application vous offre la possibilité de choisir entre le mode écrit ou vocal. Le premier est destiné aux personnes instruites, qui peuvent écrire et le second permet d’interagir avec la voix dans l’application (il est idéal pour les personnes non instruites). Pour la première installation, l’application vous demande des informations sur votre localité, numéro de téléphone, nom et prénom.

Trois onglets composent l’application avec un menu déroulant, ce qui témoigne de sa simplicité. Le menu ouvre sur les rubriques, infractions où sont répertoriés les amendes, le code de la route qui explique les panneaux de signalisation, et aussi l’équipe de Kakofo et Mali Justice Project.

Les onglets principaux sont : « Actualités », pour découvrir toutes informations sur la corruption au Mali ; « Déclaration », pour rapporter les cas de corruption ou de tracasseries et vous pouvez attacher des vidéos ou des images à vos messages ; et enfin « Discussions », pour entrer en contact avec Mali Justice Projet.

Pour faire une déclaration, l’application vous demande de sélectionner le corridor et poste de contrôle avant d’envoyer votre information. Le service d’assistance de Mali justice project reçoit et traite l’information et vous contacte pour assistance. Vous pouvez même bénéficier de l’accompagnement d’un avocat, si nécessaire. Même quand vous êtes dans une zone hors réseau internet, l’application stocke les informations et les envoie dès la prochaine connexion. Les informations collectées restent confidentielles et ne sont utilisées que dans les seuls cas de lutte contre la corruption et de l’exercice de la justice.

L’application est téléchargeable ici.


Le Programme de justice au Mali (Mali Justice Project)est financé par l’USAID et vise à lutter contre la corruption. Il travaille pour vulgariser les informations sur les services juridiques, les droits des citoyens, à la population dans l’optique de réduire la corruption et de mettre fin aux tracasseries routières.

Partagez-nous votre opinion

Les commentaires récents (0)