surprises nouveau gouvernement Premier_ministre_gouvernement_Bamako_Mali
article comment count is: 0

Les surprises du nouveau gouvernement

Ce dimanche 9 septembre 2018, le premier gouvernement du second mandat du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a été rendu public. Un gouvernement plein de surprises, écrit le blogueur Aliou Diallokei.

À la surprise générale, Ben Kattra, le ministre de la Formation professionnelle, qui se targuait d’avoir aidé IBK à créer les 200000 emplois, et qui s’est battu bec et ongles pour sa réélection en créant des clubs de soutien un peu partout, n’est pas reconduit dans le nouveau gouvernement.

Tiena Coulibaly, qui était ministre de la Défense, s’est retrouvé au ministère de la Justice. C’est un revirement qui en a étonné plus d’un, puisque les populations du Centre, victimes de toutes sortes d’exactions commises par les militaires pendant qu’il chapeautait le ministère de la Défense, espèrent encore justice et réparation.

Vous avez dit innovation ?

Si par le passé on avait l’habitude d’avoir un ministère dédié à l’enseignement supérieur, cette fois on a un seul ministère de l’Education, qui sera responsable de tout le secteur de l’enseignement, du fondamental au supérieur. Nous souhaitons donc bonne chance au ministre Abinou Temé qui, nous l’espérons, saura gérer l’effectif et les grèves intempestives.

En revanche un nouveau ministère de l’Innovation et de la Recherche scientifique a été créé. L’on peut penser qu’il jouera le rôle d’un département dédié à l’Enseignement supérieur. Si tel est le cas, ce sera une bonne chose puisqu’il soulagera celui de l’éducation. Sinon, je ne vois pas l’intérêt de ce ministère étant donné que le secteur de la recherche scientifique est au point mort.

Un autre ministère, celui dédié à la transparence de la vie publique, a aussi été créé.  Là aussi, IBK innove, même si je ne comprends pas en quoi ce ministère changera les choses. Vu le nombre de structures budgétivores qui existent déjà sans résultat concret dans ce domaine, je me demande pourquoi en rajouter. Il serait suffisant de rendre efficaces les structures déjà existantes, comme le Bureau du vérificateur général.

Clin d’œil à la jeunesse et à la diaspora

Kamissa Camara, une femme d’à peine 35 ans, est la nouvelle patronne de la diplomatie malienne. Alors là, je dis bravo ! C’est une grosse surprise. Le chef du gouvernement a fait d’une pierre deux coups avec cette nomination. Non seulement la jeunesse de cette femme semble une preuve que ce second mandat sera effectivement consacré aux jeunes, comme IBK l’a dit lors de son investiture, mais c’est aussi le signe d’une main tendue à la diaspora qui, en majorité, a voté pour son rival Soumaïla Cissé.

Enfin, IBK n’a pas fait cette fois un partage de gâteaux. Les candidats qui l’ont rejoint au second tour de l’élection n’ont pas été appelés dans ce gouvernement. Les ignorer est sans doute une erreur, étant donné qu’ils risquent de rallier l’opposition qui ne reconnaît pas sa victoire.

Malgré ça, ce gouvernement émet certaines ondes positives, mais les Maliens sont impatients de voir les résultats.

Partagez-nous votre opinion

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure utilisation sur ce site web.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons, veuillez lire notre politique relative aux cookies.